LE MONDE ISLAMO-TURC COMMENCE A MIEUX COMPRENDRE L'IMPORTANCE DE LA COOPERATION

Agrandir l'écran
 
Au cours de récentes interviews avec plusieurs journaux et stations de télévision, Adnan Oktar souligna l’importance vitale pour la paix mondiale et la sécurité d’établir une union islamo-turque. L’importance du sujet est également rappelée dans des annonces publiées dans des journaux basés sur les travaux d’Harun Yahya.

L’un des aspects sur lesquels Adnan Oktar appuie concerne les avantages commerciaux et économiques de la fondation d’une Union islamo-turque. C’est pourquoi M. Oktar insiste particulièrement, dans ses annonces de presse, sur l’utilité des investissements communs des pays islamo-turcs, de la revitalisation du commerce entre ces pays et des investissements dans les technologies et les infrastructures.

L’accélération et le renforcement récents des mesures prises dans ce sens témoignent de l’impact des ouvrages et des activités d'Adnan Oktar. De majeures organisations non-gouvernementales turques font des déclarations sur l’importance de la coopération dans le monde islamo-turc. Aussi diverses initiatives sont-elles prises dans cette direction. Nous citerons quelques passages de la déclaration faite par Rifat Hisarciklioglu, président de l’Union des Chambres et des Echanges de Commodités de Turquie (TOBB) au cours d’une réunion de l’Organisation de la Conférence Islamique tenue les 5 et 6 juillet 2008 :

•    Avec leurs structures et capacités économiques différentes, les pays musulmans, qui représentent 28% de la surface de la terre, disposent de ressources et de  potentiels très riches, en particulier en termes de main d’œuvre ;

•    Ces ressources humaines et matérielles considérables contribuant à une mesure équivalente de succès économique constituent un idéal commun ;

•    La production et la productivité de haute qualité, basées sur les hautes technologies doivent être relevées au niveau souhaité.



Sabah, 6 Juillet 2008

“Les économies des nations musulmanes contiennent des différences de structures et de fonctionnements. Les économies de certaines dépendent des ressources minérales, comme par exemple chez les pays de l’OPEP, tandis que d’autres dépendent de l’agriculture. Ces différences se reflètent également, dans une certaine mesure, dans la structure sociale, et notamment dans les proportions variables de populations rurales ou urbaines. Le développement de relations complémentaires et l’aide mutuelle dans les domaines d’expertise respectifs peuvent faire de ces différences une source de richesses. Tout cela sera possible avec l’Union Musulmane.”


“La coopération économique est nécessaire sur deux points : la stabilité et le développement. Les nations musulmanes doivent apporter stabilité et solidité à leurs économies. Le développement d’industries grâce à des investissements nécessaires est aussi vital que la nécessité d’un plan de développement complet concernant l’éducation, l’économie, la culture, la science et la technologie. Les avancées technologiques dans certains secteurs requièrent la hausse des standards et des niveaux d’éducations de la main d’œuvre. La société doit être motivée afin de devenir plus productive… ”


“Les joint-ventures et les projets de partenariats seront une étape importante dans ce sens, car ils permettront aux pays de bénéficier des expériences des autres, tandis que les revenus issus des projets d’investissements profiteront à tous les pays participants.”


“Les joint-ventures qui prennent en compte l’unification des opportunités et des moyens dans le monde musulman permettront aux Musulmans de produire des produits de haute-technologie. Le marché commun musulman rendra possible la mise sur le marché d’autres pays musulmans de produits fabriqués par les Musulmans, sans la barrière des droits de douanes, des quotas et autres obstacles trans-frontaliers. Le marché prendra de l’ampleur, ainsi que les parts de marché et les exportations de toutes les nations musulmanes. L’industrialisation s’accélèrera et le développement économique apportera le progrès avec la technologie. Une fois cette situation atteinte, les nations musulmanes opèreront comme un consortium contre d’autres groupes d’investissements et représenteront donc une part importante de l’économie globale.”


Les annonces de presse basées sur les travaux d'Adnan Oktar soulignèrent l’importance de la coopération dans le monde islamo-turc ainsi :


L’union islamo-turque revitalisera le commerce et renforcera l’économie. L’union entre les pays musulmans dans les domaines économiques, politiques et culturels permettra aux moins développés de faire de rapides progrès tandis que les pays qui disposent déjà de moyens et d’infrastructures les utiliseront au mieux. La croissance économique et les investissements dans la science et la technologie augmenteront. Le développement économique amènera avec lui une hausse naturelle des niveaux d’éducation, la société progressera alors sur plusieurs fronts.

L’union islamo-turque régénèrera le monde musulman. Grâce au futur marché commun musulman, les produits fabriqués dans un pays pourront être mis sur le marché dans un autre pays sans les obstacles des droits de douanes, des quotas ni d’autres barrières trans-frontalières. Cette zone commerciale s’élargira, les parts de marché de tous les pays musulmans augmenteront, ainsi que les exportations. Ces facteurs contribueront ensuite à l’accélération du processus d’industrialisation des pays musulmans, et la régénération économique conduira au développement économique.


Une union islamo-turque forte économiquement constituera une source majeure de bien-être pour le monde occidental et les autres sociétés. Ils seront alors face à une puissance avec laquelle coopérer sans craintes et entretenir des relations économiques. En outre, les fonds que les institutions et organisations occidentales versent pour la régénération économique de la région ne seront plus utiles. Au lieu de cela, ces fonds peuvent servir au renforcement de l’économie globale.





TIRE DE L’INTERVIEW D'ADNAN OKTAR AVEC KUSADASI TV
(Juillet 14, 2008)

Présentateur : Que pouvez-vous nous dire de l’Union islamo-turque ? Beaucoup la considèrent comme une utopie. C’est que beaucoup de gens pensent. Croyez-vous réellement qu’elle va se construire ?

Adnan Oktar :
Si les villes turques de Konya, Izmir et Adana étaient indépendantes les unes des autres, Allah nous en préserve, nous dirions : “Il n’y a pas de bienfaits, nous devons nous unir.” Et si quelqu’un disait ensuite : “C’est impossible, c’est une utopie fantaisiste. Elles sont séparées et c’est tout”, ce serait totalement illogique. De la même manière, il est illogique que les états turcs restent séparés de nous. Nous partageons la même foi, la même langue, la même culture. Nous sommes exactement pareils. Nous avons la même culture et les mêmes ancêtres, donc une telle séparation est inutile. C’est pourquoi les passeports et les visas entre les états turcs et musulmans devraient être supprimés. Les individus doivent être libres d’aller et venir comme bon leur semble. Le commerce doit être libéré autant que possible, et les liens doivent être renforcés. Il y a l’Union Européenne, alors pourquoi pas une Union Islamo-Turque ? Les individus peuvent voyager et s’installer librement au sein de l’UE. Ils n’ont besoin ni de passeports, ni de visas. Nous sommes frères, alors pourquoi ne pas en faire autant ? Il n’y a pas de raisons et c’est tout à fait possible. Il s’agit en plus des états aux territoires les meilleurs. Les terres des états islamo-turcs sont les plus riches au monde en termes de ressources minérales. Ils disposent des plus grandes réserves de pétrole. Nous avons la farine, le sucre, il ne nous reste plus qu’à faire le gâteau. C’est ce que tout le peuple turc souhaite. En parlant avec les Azéris, on découvre qu’ils attendent impatiemment de s’unir à la Turquie. Si la Turquie donnait son feu vert, ils accepteraient l’offre immédiatement. Si la Turquie suggérait une union avec la Syrie, celle-ci accepterait aussi. La question sera résolue, avec la permission d'Allah, dés que le peuple turc exprimera fermement ce souhait et que les organisations non-gouvernementales, en particulier, soulèveront la question auprès du gouvernement.


TIRE DE L’INTERVIEW D'ADNAN OKTAR AVEC LA TELEVISION BOSNIAQUE
(Juin 3, 2008)


Présentateur : Les autres penseurs ont présenté leurs idées sur le sujet de l’Union Musulmane, mais vous quel est votre point de vue ?

Adnan Oktar : Les circonstances sont désormais idéales à la mise en place de l’Union Islamo-Turque. Il n’y a pratiquement plus d’obstacles. Elle peut s’ériger à tout moment. Un journal publiait l’annonce de mes collègues appelant à l’unification de la Turquie et de l’Azerbaïdjan. Des messages très positifs affluèrent. Le président Azéri la souhaite également. Nous parlons avec les Palestiniens et ils souhaitent également une union musulmane. De même pour la Syrie, l’Irak, le Maroc, la Tunisie, l’Algérie. Il suffit de lui donner un nom. Toute chose viendra à point nommé. Allah nous fait simplement attendre le bon moment.

Présentateur : Comme vous le savez, l’Union Européenne existe. Le Président français a suggéré la formation d’une union méditerranéenne, union qui prévoit l’admission de pays musulmans. Sont compris les pays du nord de l’Afrique et bien sûr la Turquie et la Bosnie. Avez-vous des commentaires ?

Adnan Oktar :
Ecoutez, l’Union Européenne est évidemment basée sur le Christianisme. Aujourd’hui ils ont formé une union chrétienne. Alors cela est possible. Si une union chrétienne est faisable, alors une union musulmane l’est aussi. Même si cette union chrétienne a semblé impossible à construire, elle a été transformée en une réalité. Ils envisagent une union méditerranéenne, tandis qu’une union musulmane est bien plus logique et plus simple. Les états turcs sont actuellement fragmentés, comme Ankara, Konya et Izmir. Le Turkestan et l’Azerbaïdjan sont artificiellement divisés, ainsi que le Kazakhstan. Il s’agit de pays musulmans. Nous voulons que les Juifs soient libres et qu’Israël soit libéré dans cette Union Islamo-Turque. Nous voulons que l’Arménie soit libre et prospère dans cette union. L’Union Islamo-Turque sera un environnement paradisiaque dans lequel les non-musulmans peuvent aussi vivre en paix. Il ne s’agit pas d’une union égoïste.
  2008-09-19 17:10:40

Nouvelles | Présentations| A propos de c e site | Faites votre page d'accueil | Ajouter aux favoris | RSS Feed
Tous les matériaux publiés sur ce site internet peuvent être copiés, imprimés et distribués en donnant le site comme référence.
(c) All publication rights of the personal photos of Mr. Adnan Oktar that are present in our website and in all other Harun Yahya works belong to Global Publication Ltd. Co. They cannot be used or published without prior consent even if used partially.
www.harunyahya.fr Harun Yahya International © 1994 . Tous droits réservés. Nos matériaux peuvent être copiés, imprimés et distribués en donnant le site comme référence
page_top