LE MENSONGE DE L’EVOLUTION

Téléchargez le livre

Download (DOC)
Lisez en ligne
Download (PDF)
Acheter le livre
Les commentaires

LES CHAPITRES DU LIVRE

< <
1 / total: 23

Préface Speciale: La réelle source idéologique du terrorisme: darwinisme et matérialisme

Introduction

De nombreuses personnes pensent que la théorie de l'évolution a été proposée pour la première fois par Charles Darwin et qu'elle est fondée sur des preuves scientifiques, des observations et des expériences. Or, non seulement Darwin n'est pas son initiateur mais cette théorie ne repose sur aucune preuve scientifique. Car la théorie de l'évolution n'est qu'une adaptation à la nature de l'ancien dogme du matérialisme philosophique. Ceci dit, même si cette théorie n'est étayée par aucune découverte scientifique, il n'en demeure pas moins qu'elle bénéficie d'une croyance aveugle au nom de ce courant philosophique.

Ce fanatisme a donné lieu à des désastres en tout genre. En effet, cette théorie s'est répandue et avec elle le matérialisme philosophique qu'elle soutient, provoquant ainsi un changement de réponse à la question suivante: "Qu'est ce qu'un être humain?". Ceux qui s'étaient habitués à répondre: "Les êtres humains ont été créés par Dieu et doivent ainsi vivre dans le respect de l'enseignement moral merveilleux qu'Il nous dispense" ont désormais commencé à penser que l'homme est arrivé dans ce monde par pure coïncidence et qu'au fond ce n'est qu'un animal qui s'est développé le long de son combat pour la survie. Un prix très conséquent est à payer pour cette grande imposture. Des idéologies violentes telles que le racisme, le fascisme et le communisme, ainsi que d'autres conceptions barbares du monde, qui reposent sur le conflit, se sont toutes inspirées de cette duperie.

Dans ce chapitre, nous examinerons ce désastre que le darwinisme a amené au monde et nous dévoilerons les relations qu'il entretient avec le terrorisme, l'un des problèmes globaux les plus importants de notre époque.

Le mensonge de Darwin: "La vie est un conflit"

Darwin part d'un principe de base pour développer sa théorie: le développement des êtres vivants dépend de leur combat pour la survie. Le plus fort l'emporte sur le plus faible condamnant celui-ci à la défaite et à sombrer dans l'oubli.

Selon Darwin, la nature se résume à un combat féroce pour la survie, un conflit éternel. Le plus fort triomphe toujours du plus faible, ce qui relance le processus du développement. Le sous-titre de son livre, L'origine des espèces résume parfaitement cette conception: "L'origine des espèces par la sélection naturelle ou la préservation des races favorites dans le combat pour la vie".

darwin, terör
 

De plus, Darwin suggère que "le combat pour la survie" s'applique aux relations entre les races humaines. En effet, selon cette prétention fantasque "les races favorites" étaient sorties triomphantes de ce combat. Les races favorites, selon Darwin, étaient les Européens blancs. Les Africains et les Asiatiques ont été relégués au second plan après ce combat. Darwin va même plus loin, en suggérant que dans peu de temps ces derniers perdraient totalement "le combat pour la survie" et disparaîtraient purement et simplement:

"Dans un avenir, pas très lointain en comptant par siècles, les races civilisées de l'homme vont sans doute exterminer et prendre la place des races sauvages à travers le monde. Dans un même temps, les singes anthropomorphes seront sûrement exterminés. La séparation entre l'homme et ses alliés les plus proches s'intensifiera car elle touchera, je l'espère, l'homme dans son état plus civilisé, le Caucasien et certains singes aussi inférieurs que le babouin, au lieu comme c'est le cas aujourd'hui entre le nègre, ou l'Australien et le gorille." 1

L'anthropologue de nationalité indienne, Lalita Vidyarthi, explique comment la théorie de Darwin a imposé le racisme dans les sciences sociales:

"Sa théorie (celle de Darwin) basée sur la survie du plus fort a été très bien accueillie par le monde des sciences sociales à l'époque. Les scientifiques ont cru que le genre humain avait traversé divers stades de l'évolution culminant ainsi dans la civilisation de la race blanche. Vers la deuxième moitié du 19ème siècle, le racisme était un fait accepté par une vaste majorité des scientifiques occidentaux." 2

La source d'inspiration de Darwin: la doctrine de Malthus

thomas malthus, savaş

Thomas Robert Malthus

Pour son sujet, Darwin s'est inspiré de l'essai écrit par l'économiste anglais Thomas Malthus, Essai sur le principe de population. Selon Malthus, la population humaine a tendance à s'accroître rapidement lorsqu'elle est laissée se débrouiller par elle-même. Seuls les désastres tels que les guerres, la famine et les maladies étaient en mesure de contrôler la population humaine. En bref, selon cette conception brutale, certains étaient condamnés à mourir pour que d'autres puissent vivre. L'existence se résumait ainsi à "une guerre permanente".

Au 19ème siècle, les idées de Malthus étaient largement acceptées. Les intellectuels européens issus des classes sociales aisées, étaient plus particulièrement réceptifs à ses idées cruelles. L'article "Le programme scientifique secret des Nazis", montre l'importance que l'Europe du 19ème siècle accordait aux idées de Malthus:

"Lors de la première partie du 19ème siècle, à travers toute l'Europe, les membres de la classe dirigeante se sont réunis pour discuter "le problème de la population" récemment découvert et pour concevoir des moyens de mettre en application le mandat malthusien qui consiste à accroître le taux de mortalité chez les pauvres: "Au lieu de recommander la propreté aux pauvres, nous devons les inciter plutôt à adopter des habitudes contraires. Nous devons construire des rues plus étroites dans nos villes, entasser plus d'individus dans les maisons et faire en sorte que la peste réapparaisse. Dans la campagne, nous devrons établir nos villages à proximité de marécages et encourager plus particulièrement l'installation dans tous les endroits marécageux et insalubres," ainsi de suite." 3

Une politique aussi cruelle entraînerait l'élimination des faibles et de ceux qui ont perdu le combat pour la survie, ce qui établira l'équilibre de la croissance rapide de la population. Cette politique baptisée "l'oppression du pauvre" a été effectivement mise en place dans la Grande-Bretagne du 19ème siècle. Un ordre industriel a été mis en place; les enfants âgés de huit et neuf ans ont été employés à raison de seize heures par jour dans les mines de charbon. Des milliers d'entre eux ont péri à la suite des terribles conditions de travail. "La lutte pour la survie" proclamée par la théorie de Malthus a condamné des milliers de ressortissants britanniques à une vie de misère et de souffrance.

Influencé par ces idées, Darwin appliqua ce concept de la lutte à la nature entière et proposa que seul le plus fort sort victorieux de la bataille pour l'existence. En outre, il revendiquait l'idée que ce que l'on appelle la lutte pour la survie n'est qu'une loi invariable et justifiée de la nature. Par ailleurs, il invitait les gens à laisser de côté leurs convictions religieuses en rejetant le principe de la création, visant ainsi à abattre toutes les valeurs éthiques qui pouvaient représenter un obstacle à l'impitoyable "lutte pour la survie".

La diffusion de ces idées fausses qui ont conduit les individus à devenir impitoyables et cruels, a coûté très cher à l'humanité au cours du 20ème siècle.

Le résultat de "la loi de la jungle": le fascisme

hitler, faşizm
 

Le darwinisme a nourri le racisme au 19ème siècle et a fourni par la suite la base à une idéologie qui allait se développer et noyer le monde dans un bain de sang au 20ème siècle: le nazisme.

En effet, la théorie de Darwin a eu une très grande influence sur les idéologues nazis. Lorsque l'on examine de plus près cette théorie, inventée par Adolf Hitler et Alfred Rosenberg, on remarque des concepts, répétés plusieurs fois dans L'origine des espèces, tels que "la sélection naturelle", "l'accouplement sélectif" et "la lutte des races pour la survie". Lorsqu'il a choisi d'intituler son livre Mein Kampf (Ma lutte), Hitler s'était inspiré de la lutte pour la survie dont parle Darwin et du principe de la loi du plus fort. Il parle plus spécifiquement de la lutte entre les races:

"L'histoire aboutira à un empire millénaire d'une splendeur inégalée, sur la base d'une hiérarchie décrétée par la nature elle-même." 4

Lors du rassemblement du parti à Nuremberg en 1933, Hitler a déclaré qu'une race supérieure soumettrait une race inférieure… un droit que l'on constate dans la nature et qui peut être considéré comme le seul droit imaginable".

Hitler,Faşizm

Sowohl die Rassentheorie als die Krieghysterie der Nazis wurden vom Darwinismus geschürt.

L'influence que la théorie de Darwin a eue sur les Nazis est un fait avéré que la majorité des historiens reconnaît. Hickman, l'historien, décrit cette influence sur Hitler en ces termes:

"Hitler était un fervent croyant et prédicateur de la théorie de l'évolution. Quelles que soient la profondeur et la complexité de sa psychose, il est certain que (le concept de la lutte était important car)… son livre, Mein Kampf, a clairement mis en évidence un certain nombre d'idées appartenant à la théorie de l'évolution, en particulier celles qui insistent sur la lutte, la survie du plus fort et l'extermination du plus faible afin de créer une société meilleure." 5

Hitler, qui revendiquait ces idées, a entraîné le monde dans un cycle de violence inégalée dans l'histoire. Plusieurs groupes ethniques, et particulièrement les juifs, ont été la cible de la cruauté terrible et du massacre perpétré par les Nazis dans les camps de concentration. La deuxième guerre mondiale, qui a éclaté avec l'invasion nazie a coûté la vie à 55 millions d'individus, la base de la plus grande tragédie de l'histoire.

Une alliance sanglante: darwinisme et communisme

11 eylül, terörist saldırı

Quelle que soit l'idéologie qu'ils épousent, ceux qui perpétuent la terreur dans le monde sont en réalité des darwinistes. Le darwinisme est la seule philosophie qui valorise et donc encourage le conflit.

D'un côté les fascistes se situent à l'aile droite du darwinisme social, de l'autre les communistes occupent l'aile gauche. Ces derniers ont toujours été parmi les défenseurs les plus acharnés de la théorie de Darwin.

Cette relation entre le darwinisme et le communisme remonte à l'époque des deux fondateurs de ces théories. En effet, Marx et Engels, les deux fondateurs du communisme ont lu le livre de Darwin, L'origine des espèces, dès sa publication et ont été impressionnés par son attitude "matérialiste et dialectique". La correspondance entre Marx et Engels démontre que les deux hommes voyaient que la théorie de Darwin comportait "la base du communisme en histoire naturelle". Dans son ouvrage, La dialectique de la nature, écrit sous l'influence de Darwin, Engels a formulé une critique élogieuse de Darwin et a tenté de contribuer à la théorie dans le chapitre intitulé "Le rôle du travail dans la transformation du singe en homme".

Les communistes russes, qui ont suivi les pas de Marx et Engels, tels que Plekhanov, Lénine, Trotski et Staline, étaient tous d'accord avec la théorie de Darwin. Plekhanov, qui est considéré le pionnier du communisme russe, considérait le marxisme comme le darwinisme appliqué à la science sociale".6

Trotski a déclaré:

"La découverte de Darwin est le triomphe suprême de la dialectique dans tout le champ de la matière organique." 7

"L'éducation darwiniste" a joué un rôle prépondérant dans la formation des cadres communistes. A titre d'exemple, les historiens remarquent que "le jeune Staline était croyant, mais il est devenu athée après la lecture des livres de Darwin".8

Mao, qui a introduit le régime communiste en Chine et tué des millions de personnes, avait déclaré publiquement que le socialisme chinois était basé sur la théorie de l'évolution de Darwin.9

James Reeve Pusey, l'historien de l'Université de Harvard, va plus loin dans les détails quant à l'influence de Darwin sur Mao et le communisme chinois dans son ouvrage intitulé La Chine et Charles Darwin.10

Il existe une relation étroite entre la théorie de l'évolution et le communisme. Cette théorie prétend que les êtres vivants sont le fruit de la chance et propose une preuve pseudo-scientifique pour justifier l'athéisme. Aussi, le communisme, une idéologie athée, est-il étroitement lié au darwinisme. De plus, la théorie de l'évolution suggère que le développement dans la nature était possible grâce au conflit (autrement dit "la lutte pour la survie") et soutient le concept de "dialectique" qui est un élément fondamental pour le communisme.

Si l'on se penche sur le concept communiste du "conflit dialectique", qui est responsable de la mort d'environ 120 millions de personnes à travers le 20ème siècle, en tant que "machine meurtrière", nous pourrons ainsi mesurer davantage le désastre que le darwinisme a amené à la planète.

Darwinisme et Terrorisme

Comme nous l'avons vu jusqu'ici, le darwinisme est la base de plusieurs idéologies violentes qui ont amené le désastre à l'espèce humaine durant le 20ème siècle. Toutefois, tout comme ces autres idéologies, le darwinisme définit une "compréhension éthique" et une "méthode" susceptibles d'influencer plusieurs visions du monde. Le concept fondamental sous-jacent à cette compréhension est le principe "de combattre ceux qui ne font pas partie de nous".

Nous pouvons expliquer cela en ces termes: il existe diverses croyances, visions et philosophies mondiales. Il y a deux alternatives:

1) Respecter l'existence de ceux qui ne font pas partie du groupe et essayer d'établir un dialogue avec eux par le biais d'une méthode humaine.
2) Opter pour la guerre et essayer de maintenir l'avantage par la destruction de l'autre, ce qui revient à agir comme un animal.

L'horreur communément appelée terrorisme n'est autre que l'expression de cette deuxième alternative.

Lorsque l'on étudie la différence entre ces deux approches, nous constatons que l'idée que "l'homme est un animal de combat", imposée par Darwin inconsciemment au monde, est particulièrement influente. Les individus ou les groupes qui choisissent l'option du conflit n'ont peut-être jamais entendu parler du darwinisme et des principes sur lesquels repose cette idéologie. Ceci dit, ils finissent tous par être d'accord avec une vision dont la base philosophique repose sur le darwinisme. C'est ce qui les pousse à croire à la véracité des slogans tels que "dans ce monde, le plus fort survit", "les gros poissons mangent les petits", "la guerre est une vertu", "l'homme avance grâce à la guerre". Mettez le darwinisme à part et il ne reste que des slogans creux.

En vérité, si l'on écarte le darwinisme, il ne reste plus aucune philosophie de "conflit". Les trois religions divines les plus répandues dans le monde, l'Islam, le Christianisme, et le Judaïsme, sont toutes opposées à la violence. Les trois religions œuvrent à établir la paix et l'harmonie dans le monde et condamnent la mort des innocents, la cruauté et la torture. La violence et le conflit violent la morale que Dieu a établie pour l'homme. Ce sont des concepts anormaux et indésirables. Toutefois, la théorie de Darwin perçoit la violence et le conflit comme des concepts naturels, justifiés et adéquats, qui sont nécessaires à l'existence.

Pour cette raison, si des personnes recourent aux actes terroristes au nom des religions musulmane, chrétienne ou juive, vous pouvez être certains que ces personnes ne sont pas vraiment des musulmans, des chrétiens ou des juifs. Ce sont de véritables socio-darwinistes. Ces individus se cachent derrière le voile de la religion mais ne sont pas de véritables croyants. Même s'ils se revendiquent au service de la religion, ils sont l'ennemi de la religion et des croyants. Car, ils commettent des crimes que la religion a proscrits et nuisent ainsi à la réputation de celle-ci aux yeux des gens.

C'est pour cette raison, que le terrorisme qui sévit dans notre planète n'émane d'aucune des trois religions divines, mais plutôt de l'athéisme, son expression de nos jours étant "le darwinisme" et "le matérialisme".

L'islam N'est Pas La Source Du Terrorisme Mais Sa Solution

Certains prétendent agir au nom de leur religion mais il se peut qu'ils l'interprètent mal ou la pratiquent de manière erronée. Aussi, il serait une erreur de se faire une idée sur cette religion à partir des activités de ces individus. La meilleure manière de comprendre la religion musulmane c'est l'étudier à travers sa révélation sacrée.

La révélation ou la source sacrée de l'Islam est le Coran; et le modèle de la morale dans le Coran - l'Islam - est totalement différent de l'image qui existe chez certains occidentaux. Le Coran est basé sur les concepts de la morale, de l'amour, de la compassion, de la pitié, de l'humilité, du sacrifice de soi, de la tolérance et de la paix. Le musulman qui vit au quotidien selon ces préceptes moraux est hautement raffiné, réfléchi, tolérant, digne de confiance et conciliant. Il offre de l'amour, du respect, du paix à ceux qui l'entourent ainsi qu'un sens de la joie de vivre.

L'Islam est une religion de paix et de bien-être

zulüm, ırkçılık

Dieu appelle les hommes à la paix et à la sécurité, tandis que les idéologies irreligieuses encouragent le conflit et la terreur.

Le vocable Islam a le même sens que "paix" en langue arabe. L'Islam est une religion qui a été révélée à l'humanité afin que celle-ci jouisse d'une vie pleine de paix et de bien-être; une vie dans laquelle se manifestent la miséricorde et la compassion divines éternelles. Dieu invite le monde entier à accepter les enseignements moraux du Coran pour que la compassion, la tolérance et la paix puissent être vécues dans ce monde. Dans la sourate al-Baqarah, verset 208, ce commandement est donné:

Ô les croyants! Entrez en plein dans l'Islam, et ne suivez point le pas du diable, car il est certes pour vous un ennemi déclaré.

Comme nous le constatons dans ce verset, les individus ne peuvent jouir du bien-être qu'en acceptant l'Islam et qu'en vivant selon les préceptes moraux du Coran.

 

Dieu réprouve la méchanceté

Dieu a ordonné à l'homme d'éviter le mal; Il a prohibé la mauvaise foi, l'immoralité, la rébellion, la cruauté, l'agressivité, le meurtre et l'effusion de sang. Ceux qui n'obéissent pas à ce commandement divin suivent les pas de Satan, comme c'est décrit dans le verset mentionné plus haut, et adoptent une attitude que Dieu réprouve clairement. Parmi une kyrielle de versets qui traite de ce sujet, nous citerons uniquement deux:

(Mais) ceux qui violent leur pacte avec Allah après l'avoir engagé, et rompent ce qu'Allah a commandé d'unir et commettent le désordre sur terre, auront la malédiction et la mauvaise demeure. (Sourate ar-Ra'd, 25)

Et cherche à travers ce qu'Allah t'a donné, la Demeure dernière. Et n'oublie pas ta part en cette vie. Et sois bienfaisant comme Allah a été bienfaisant envers toi. Et ne recherche pas la corruption sur terre. Car Allah n'aime point les corrupteurs. (Sourate al-Qasas, 77)

Comme nous pouvons le constater, Dieu a interdit tous les actes de méchanceté dans la religion musulmane, y compris le terrorisme et la violence. Il condamne également ceux qui commettent ce genre d'actes. Un musulman offre de la beauté au monde et améliore celui-ci.

L'Islam favorise la tolérance et la liberté d'expression

mutlu çocuk, sevimli çocuklar
 

L'Islam est une religion qui encourage la liberté dans la vie, la liberté des idées et de la pensée. Il proscrit la tension et le conflit parmi les individus, la calomnie, la suspicion et même les pensées négatives à propos des autres.

Non seulement l'Islam a-t-il proscrit la terreur et la violence mais également le fait d'imposer la moindre idée à un autre être humain.

Nulle contrainte en religion! Car le bon chemin s'est distingué de l'égarement. Donc, quiconque mécroit au Rebelle tandis qu'il croit en Allah saisit l'anse la plus solide, qui ne peut se briser. Et Allah est Audient et Omniscient. (Sourate al-Baqarah, 256)

Et tu n'es pas un dominateur sur eux. (Sourate al-Ghashiyah, 22)

Forcer une quelconque personne à croire en une religion ou à la pratiquer est contraire à l'esprit de la religion musulmane. Car, il est nécessaire que la foi soit acceptée à la suite d'un choix délibéré et conscient. Evidement, les musulmans peuvent s'inciter entre eux à suivre les préceptes moraux que le Coran nous enseigne mais sans que cette incitation ne comporte un caractère contraignant. Dans tous les cas, un individu ne peut être entraîné à pratiquer une religion en échange d'un privilège séculier.

Imaginons un modèle de société complètement opposé. A titre d'exemple, un monde dans lequel les individus sont obligés à pratiquer une religion. Un tel modèle social est complètement contraire à l'Islam car la foi et l'adoration n'ont de la valeur que si elles sont dirigées vers Dieu. Si un tel système existait, les individus seraient religieux par crainte du système. Ce qui est acceptable du point de vue religieux, c'est que la religion ne doit être pratiquée que dans un environnement qui permet la liberté de conscience et qu'elle soit pratiquée pour l'approbation divine.

Dieu a interdit de tuer des innocents

Dans le Coran, tuer un être innocent figure parmi les péchés capitaux.

... quiconque tuerait une personne non coupable d'un meurtre ou d'une corruption sur la terre, c'est comme s'il avait tué tous les hommes. Et quiconque lui fait don de la vie, c'est comme s'il faisait don de la vie à tous les hommes. En effet, Nos messages sont venus à eux avec les preuves. Et puis voilà, qu'en dépit de cela, beaucoup d'entre eux se mettent à commettre des excès sur la terre. (Sourate al-Maidah, 32)

Qui n'invoquent pas d'autre dieu avec Allah et ne tuent pas la vie qu'Allah a rendue sacrée, sauf à bon droit; qui ne commettent de fornication - car quiconque fera cela encourra une punition. (Sourate al-Furqane, 68)

Comme nous pouvons le constater plus haut, ceux qui tuent des êtres innocents sont menacés d'un châtiment sévère. Dieu a dit que le fait de tuer une personne est un péché capital qui reviendrait à tuer l'humanité toute entière. Quiconque respecte les prérogatives divines n'oserait pas faire du mal à un seul individu. Comment pourrait-il donc tuer des milliers d'innocents? Ceux qui croient échapper à la justice de ce bas monde ne pourront jamais éviter de rendre des comptes par devant Dieu le Jour du Jugement Dernier. Ceux qui pensent au Dernier Jugement seront très attentifs à respecter les limites que Dieu a établies.

Dieu demande aux croyants d'être compatissants et cléments

Dans ce verset, le concept de moralité est expliqué:

Et c'est être, en outre, de ceux qui croient et s'enjoignent mutuellement l'endurance, et s'enjoignent mutuellement la miséricorde. Ceux-là sont les gens de la droite. (Sourate al-Balad, 17-18)

Comme nous le constatons dans ce verset, un des préceptes moraux les plus importants que Dieu a fait parvenir à Ses serviteurs pour qu'ils bénéficient de Son salut et de Sa clémence et soient accueillis au Paradis, est de "s'encourager les uns les autres à être compatissants".

L'Islam tel qu'il est décrit dans le Coran est une religion moderne, ouverte et progressiste. Un musulman est essentiellement une personne de paix; il est tolérant, démocratique, cultivé, honnête, connaisseur d'art et de science et civilisé.

Un musulman éduqué selon les préceptes moralement élevés du Coran approche tout le monde dans l'esprit d'amour que l'Islam attend de lui. Il montre du respect pour les idées de chacun et s'intéresse à l'art et à l'esthétique. Il se montre conciliant face à chaque événement, s'efforçant de réduire les tensions et de restaurer les relations amicales. Dans les sociétés qui se composent de tels individus, le degré de civilisation sera plus élevé et celles-ci joueraient d'une plus grande moralité sociale, joie, justice, sécurité, abondance que les sociétés les plus modernes du monde actuel.

Dieu demande d'être tolérant et de pardonner

La sourate al-A'raf, verset 199, qui incite les croyants à "être cléments" exprime le concept de la clémence et de la tolérance, ces deux principes étant parmi les bases de la religion musulmane.

Accepte ce qu'on t'offre de raisonnable, commande ce qui est convenable et éloigne-toi des ignorants.

Lorsque l'on examine l'histoire musulmane, nous pouvons voir clairement comment les musulmans ont établi dans leur vie sociale, ce précepte important dans l'enseignement moral coranique. Lors de chaque étape de leur avancée, les musulmans ont aboli les pratiques illicites et ont établi à la place un environnement de liberté et de tolérance. Dans les domaines de la religion, de la langue et de la culture, ils ont permis à des individus totalement différents de vivre sous le même toit qu'eux en jouissant de liberté et de paix et en ayant accès au savoir, à la richesse et une situation dans l'échelle sociale. Ainsi, le grand empire ottoman a pu se maintenir pendant plusieurs siècles grâce à la tolérance prêchée par l'Islam. En effet, des siècles durant, les musulmans ont fait preuve de tolérance et de compassion. A chaque période de l'histoire, les musulmans se sont caractérisés par leur sens de la justice et de la clémence. Tous les groupes ethniques au sein de cette communauté multinationale ont pratiqué librement la religion qu'ils avaient adoptée depuis des années et ont également gardé leur propre culture.

En effet, la tolérance particulière des musulmans, lorsque celle-ci est pratiquée selon les recommandations du Coran, peut à elle seule amener la paix et le bien-être au monde entier. Le Coran explique cette tolérance d'un genre particulier:

La bonne action et la mauvaise ne sont pas pareilles. Repousse (le mal) par ce qui est meilleur; et voilà que celui avec qui tu avais une animosité devient tel un ami chaleureux. (Sourate Fussilat, 34)

Conclusion

Tout ce qui précède démontre que les enseignements moraux que l'Islam offre au monde la paix, le bonheur et la justice dans ce monde. La barbarie qui sévit dans le monde aujourd'hui sous couvert du "terrorisme islamique" est totalement étrangère aux enseignements moraux du Coran. Cette barbarie est l'œuvre d'individus ignorants, fanatiques et criminels qui n'ont rien de religieux. Seule l'éducation des individus selon les vraies valeurs de l'Islam est capable d'éradiquer ce fléau et cette sauvagerie commise sous couvert de l'Islam.

Enfin, la religion musulmane et les préceptes coraniques n'encouragent pas le terrorisme et les terroristes mais proposent plutôt les remèdes susceptibles d'extirper ce fléau de notre monde.

 

References

1. Charles Darwin, The Descent of Man, 2ème édition, New York, A L. Burt Co., 1874, p. 178.

2. Lalita Prasad Vidyarthi, Racism, Science and Pseudo-Science, Unesco, France, Vendôme, 1983, p. 54.

3. Theodore D. Hall, The Scientific Background of the Nazi "Race Purification" Program,http://www.trufax.org/avoid/nazi.html

4. L. H. Gann, "Adolf Hitler, The Complete Totalitarian", The Intercollegiate Review, automne 1985, p. 24; cité par Henry M. Morris, dansThe Long war Against God, Baker Book House, 1989, p. 78.

5. Hickman, R., Biocreation, Science Press, Worthington, OH, pp. 51-52, 1983; Jerry Bergman, "Darwinism and the Nazi Race Holocaust", Creation Ex Nihilo Technical Journal 13 (2): 101-111, 1999.

6. Robert M. Young, Darwinian Evolution and Human History, Historical Studies on Science and Belief, 1980.

7. Alan Woods and Ted Grant, Reason in Revolt: Marxism and Modern Science, London: 1993.

8. Alex de Jonge, Stalin and The Shaping of the Soviet Uninon, William Collins Sons & Limited Co., Glasgow, 1987, p. 22.

9. K. Mehnert, Kampf um Mao's Erbe, Deutsche Verlags-Anstalt, 1977.

10. James Reeve Pusey, China and Charles Darwin, Cambridge, Massachusetts, 1983.

 

1 / total 23
Vous pouvez lire le livre LE MENSONGE DE L’EVOLUTION de Harun Yahya en ligne, le partager sur des réseaux sociaux tels que Facebook et Twitter, le télécharger sur votre ordinateur, l’utiliser dans vos devoirs et thèses, et le publier, dupliquer ou reproduire sur vos sites internet ou blogs sans payer des droits d’auteurs, à condition de citer le site comme référence.
Nouvelles | Présentations| A propos de c e site | Faites votre page d'accueil | Ajouter aux favoris | RSS Feed
Tous les matériaux publiés sur ce site internet peuvent être copiés, imprimés et distribués en donnant le site comme référence.
(c) All publication rights of the personal photos of Mr. Adnan Oktar that are present in our website and in all other Harun Yahya works belong to Global Publication Ltd. Co. They cannot be used or published without prior consent even if used partially.
www.harunyahya.fr Harun Yahya International © 1994 . Tous droits réservés. Nos matériaux peuvent être copiés, imprimés et distribués en donnant le site comme référence
page_top