Une autre forme d’endoctrinement : "l’art hideux"

Au début du 19ème siècle, les gens sont devenus plus familiers des grands projets politiques des États profonds. L’utilisation croissante d’Internet et l’expansion des outils d’information et de communication ont fait que de nombreuses théories assimilées à de la conspiration se sont avérées justes lorsqu’elles révélaient les buts réels cachés derrière les politiques mises en avant par les gouvernements.

Ceci étant, le projet politique fait partie des instruments complexes du pouvoir profond déjà mentionné. En plus du projet politique, il existe également un projet qui relève de la psychologie et qui constitue la base sociale du projet politique, ce qui n’est pas encore apparu au grand jour. Les méthodes les plus fondamentales de ce projet d’ordre psychologique sont les campagnes d’endoctrinement et de propagande menées par tous types de communications tels que les médias et les réseaux sociaux, les messages subliminaux ainsi que la reconstruction subliminale.

L’un des instruments les plus efficaces pour influencer les mentalités et effectuer une reconstruction subliminale est une forme d’art appelé "l’art hideux". L’art hideux a infiltré toutes formes d’art, comme la peinture, la sculpture, le cinéma, les documentaires et la littérature.

L’art hideux sympathise avec le meurtre, le suicide, les thèmes d’agression et de violence ; illustre des éléments dégoutants, sombres et hideux, et décrit des thèmes obscènes tels que l’homosexualité comme naturels voire louables.

Par exemple, la propagande homosexuelle propagée par l'art hideux trouve son origine chez les peintres et sculpteurs du Moyen Âge. Quand on regarde avec soin ces œuvres, ce qui ressemble à une figure féminine, à première vue, n'est en fait qu'un simple portrait d'un homosexuel. La sculpture "L'hermaphrodite endormi" de Gian Lorenzo Bernini ; "Les musiciens", "Le garçon avec un panier de fruits", "Le joueur de luth", "Le garçon mordu par un lézard", "Bacchus" de Caravaggio ; les sculptures de Donatello, de Cellini, connus pour leur homosexualité, constituent les meilleurs exemples de tels portraits pervers.

Dans ces œuvres, les figures avec une apparence féminine attirante sont en fait "de jeunes garçons avec des visages féminins", dépeignant ainsi les relations perverses entre les jeunes garçons comme naturelles et attrayantes au niveau subliminal.

En plus de l’homosexualité, l’art hideux utilise également des thèmes d’horreur comme l’homicide, le massacre, l’horreur, la violence et le suicide. Il existe des centaines d’œuvres avec des thèmes d’horreur. En voici quelques exemples : "Le massacre des innocents" du peintre finlandais Peter Paul Rubens, "Judith décapitant Holopherne" du peintre italien Artemisia Gentileschi, "L’assassinat de Marat" du peintre français Jean-Joseph Weerts, "Les Danaïdes" du peintre anglais John William Waterhouse qui dépeint 50 femmes tuant leurs maris en une nuit, "Le meurtre dans la maison" du peintre tchèque Jakub Schikaneder.

Ce type d’art et d’autres ouvrages similaires, sont très souvent utilisés de nos jours, comme un outil d’endoctrinement psychologique en présentant toute forme de perversion comme étant normal et en les diffusant au plus grand nombre à travers les programmes télévisés, les réseaux sociaux et toutes formes de communication.

C’est au 20ème siècle que l’art hideux a été le plus représenté spécialement dans les œuvres dites d’arts modernes du peintre et sculpteur français Marcel Duchamp. Suite à la conception avant-gardiste de l’art, l’esthétique, en d’autres termes l’appréciation de la beauté, qui constitue l’élément le plus important dans les arts, a cessé de représenter un critère. La laideur, la saleté, les concepts inesthétiques ont trouvé leur place dans les arts avec les mouvements comme le dadaïsme, le surréalisme, le néo-dadaïsme. "L'Autoportrait" de Bacon où il dépeint son visage d'une manière déformée comme s'il portait le masque d'un monstre constitue un autre exemple. Le mouvement kitsch, basé sur une approche dénouée d'esthétisme, et ses amateurs ont introduit la saleté et la banalité dans les arts contemporains.

 Dans les années 80, le concept de l'abject développé par la philosophe française d'origine bulgare Julia Kristeva a inspiré une période où toutes les formes de déchets corporels étaient utilisées comme matière pour ce soi-disant art. Dans cette période où la saleté et la laideur ont été assimilées à l'art, qui a perdu tout son aspect lié à la beauté et à l'esthétisme, l'art hideux a presque atteint son plus haut niveau.

Comme je l'ai déjà dit, l'art hideux est l'un des éléments les plus importants de manipulation psychologique. En effet, malgré la force et l'influence des méthodes politiques et militaires, elles demeurent insuffisantes tant que les sociétés et les mentalités ne sont pas touchées. C'est à ce moment que les sciences sociales interviennent afin de transformer le peuple pour contrôler son esprit et sa personnalité grâce à des méthodes subliminales. Les cibles faciles pour cette inculcation sont :

  • Les personnes défaitistes, timides, retirées, sans espoir, pessimistes, découragées, dépourvues d'idées et d'appartenance à un groupe,
  • Les journalistes, auteurs, académiciens, directeurs et politiciens qui ont perdu leurs valeurs patriotiques, spirituelles et culturelles,
  • Les personnes vaniteuses, égocentriques, égoïstes qui ne se demandent pas ce qui est bien ou mal mais qui pourraient tout essayer seulement pour acquérir plus de pouvoir et de richesse,
  • Les personnes malades et schizophrènes qui ressentent un plaisir sadique dans la violence et le meurtre.

Ces types de personnes peuvent facilement être trompés et manipulés. Ce sont des gens sans personnalité, qui peuvent facilement sacrifier leur pays natal, leur nation, leur famille et leurs amis les plus proches, ils peuvent même commettre toute sorte d'espionnage. Ils sont enclins à l'agressivité et la haine, c'est pour cela qu'ils sont exploités pour commettre des assassinats, des massacres et des actes terroristes.

Grâce à cette méthode de manipulation psychologique, l'état profond qui règne dans le monde continue de recruter ce type de personnes corrompues. Par conséquent, la guerre psychologique opposant la bonne moralité et les valeurs d'amour et de compassion contre l'art hideux doit être révélée au grand jour. Il est vital d'expliquer au peuple que l'art hideux ne constitue pas un aspect naturel de l'art, mais fait partie d'un programme spécial, systémique et organisé qui a pour but de corrompre les liens spirituels et culturels des sociétés, d'aveugler les âmes des gens, de détruire leurs valeurs et de les reconstruire de façon subliminale.

Riyadh Vision & Kashmir Reader : 

http://www.riyadhvision.com.sa/2017/08/27/another-method-of-indoctrination-the-hideous-art/

http://kashmirreader.com/2017/08/26/hideous-art-subtle-insidious-form-indoctrination/

2017-10-19 17:48:17

Nouvelles | Présentations| A propos de c e site | Faites votre page d'accueil | Ajouter aux favoris | RSS Feed
Tous les matériaux publiés sur ce site internet peuvent être copiés, imprimés et distribués en donnant le site comme référence.
(c) All publication rights of the personal photos of Mr. Adnan Oktar that are present in our website and in all other Harun Yahya works belong to Global Publication Ltd. Co. They cannot be used or published without prior consent even if used partially.
www.harunyahya.fr Harun Yahya International © 1994 . Tous droits réservés. Nos matériaux peuvent être copiés, imprimés et distribués en donnant le site comme référence
page_top