< <
26 / total: 27

Specimens De Fossiles D'insectes -5

Staphylinide Et Deux Mouches - Eucnemidae

Staphylinide Et Deux Mouches - Eucnemidae fossile

Mouche

Staphylinidé

Staphylinide Et Deux Mouches

Age : 45 millions d'années
Période : Eocène
Localisation : Jantarny, Russie

Les plus vieux fossiles de staphylinidés, appartenant à la famille des Staphylinidae, remontent au trias (il y a 248 à 206 millions d'années). Dans l'ambre, deux mouches sont fossilisées à côté de ce coléoptère. Les staphylinidés qui vivaient il y a 200 millions d'années ainsi que ceux qui vivaient il y a 45 millions d'années ne sont pas différents de ceux d’aujourd'hui. Cette constatation prouve qu'ils n'ont jamais évolué et que la création est une réalité.

Eucnemidae

Age : 45 millions d'années
Période : Eocène
Localisation : Jantarny, Russie

Généralement de couleur brune ou noire, ce coléoptère vit dans les zones forestières. Les fossiles prouvent que les Eucnemidae ont toujours existé en tant que tels, n’ont jamais subi aucun changement et n'ont pas évolué d’un autre insecte. Malgré les millions d'années qui se sont écoulées, les Eucnemidae n'ont subi aucune variation, ils réfutent ainsi les affirmations des évolutionnistes.

Ptilodactylidae Et Sciaridae - Coccoidea

Ptilodactylidae Et Sciaridae - Coccoidea fossile

Sciaridae

Ptilodactylidae

Ptilodactylidae Et Sciaridae

Age : 45 millions d'années
Période : Eocène
Localisation : Jantarny, Russie

Le Ptilodactylidae, qui appartient à la superfamille des Byrroidea, vit la plupart du temps dans l'herbe humide, le long des fronts de mer et dans les forêts. İl se nourrit de mauvaises herbes et de plantes.

Le Sciaridae, qui appartient à l’ordre des diptères, compte jusqu’ici environ 1.700 espèces non officiellement répertoriées. Les fossiles que nous voyons ici montrent que ces deux espèces d'insectes n'ont pas varié depuis des dizaines de millions d'années, en d'autres termes ils n'ont pas évolué. Ces spécimens, inchangés depuis 45 millions d'années, infirment la théorie d'évolution et confirment la réalité de la création.

 

 

 

 

 

 

Coccoidea

Age : 45 millions d'années
Période : Eocène
Localisation : Jantarny, Russie

Avoir une bonne compréhension des caractéristiques des insectes est important, en effet ces espèces de petite taille sont souvent considérées comme des créatures "primaires". Le Coccoidea est un parasite qui se nourrit de la sève des plantes. Schématiquement en forme de dôme, il sécrète un liquide collant et quelque peu mielleux. İl existe plus de 7.000 espèces de coccoidea, y compris le coccoidea commun soyeux, à laine, demi-sphérique et en forme de figue.

Le système reproducteur de ces insectes est remarquable. En mai, un coccoidea femelle commence à pondre environ 3.000 œufs sous sa coquille, qui se compose d'une section de son dos. Sous cette coquille, les œufs continuent leur développement embryonnaire. De cette façon, les jeunes larves sont protégées. Pendant cette courte période, les larves avec une structure ovale apparaissent, se déplaçant librement et migrant vers d'autres emplacements le long de la plante.

Les défenseurs de l'évolution – cette flagrante imposture – profitent de l’ignorance générale en passant sous silence les caractéristiques hautement complexes des espèces vivantes comme on vient de le voir. Mais les caractéristiques des Coccoidea, telles que leur système reproducteur et la vie parasite qu’ils mènent avec les plantes, sont trop complexes pour être expliquées par les allégations simplistes de la théorie de l’évolution.

Guepe - Anthribidae

Guepe - Anthribidae fossile

Guepe

Age : 45 millions d'années
Période : Eocène
Localisation : Jantarny, Russie

Cette espèce de guêpe vieille de 45 millions d’années qui a été préservée dans l’ambre jusqu’à ce jour est un parasite. On estime qu’il existe actuellement environ 12.000 espèces répertoriées et 40.000 à 50.000 espèces non répertoriées vivant dans le monde. Pour pondre, ces guêpes choisissent d'autres espèces d’insectes et les paralysent. C’est alors qu’elles déposent leurs œufs dans cet insecte, offrant ainsi aux larves un lieu sûr pour leur croissance. Quelques espèces piquent leurs proies mortellement, alors que d'autres les rendent stériles et ralentissent leurs mouvements, faisant ainsi de ces dernières un lieu sûr pour la naissance et l’alimentation de leur progéniture.

Les évolutionnistes qui définissent les espèces qui vivaient il y a des millions d'années comme "primitives" ne peuvent expliquer la parfaite similitude entre ces spécimens préservés dans l’ambre et ceux vivant aujourd'hui. Elle prouve que ces insectes n'ont jamais évolué.

 

Anthribidae

Age : 45 millions d'années
Période : Eocène
Localisation : Jantarny, Russie

Ce type d'insecte à la tête en forme de museau a été préservé dans l’ambre depuis 45 millions d'années. Une comparaison entre les spécimens contemporains et la forme fossilisée de cet insecte révèle que l'espèce n'a pas varié depuis des millions d'années. A son tour, ce fait démontre clairement l’invalidité de l’affirmation évolutionniste selon laquelle les espèces au cours du temps se sont transformées en d’autres espèces, en passant par des phases de changements mineurs.

Sir Fred Hoyle, mathématicien et astronome britannique exprime ainsi l'invalidité de l’affirmation de l’évolution :

Plus de 10.000 espèces fossiles d’insectes ont été identifiés, plus de trente mille espèces d’araignées, et un nombre similaire pour de nombreuses créatures vivantes marines. Pourtant jusqu'ici la preuve de variations progressives menant à des transitions évolutionnistes majeures apparaît extrêmement ténue. (Fred Hoyle, The İntelligent Universe: A New View of Creation and Evolution, p. 43)

Scraptiidae - Pseudoscorpion Et Mouche

Scraptiidae - Pseudoscorpion Et Mouche fossile

Scraptiidae

Pseudoscorpion

Mouche

Scraptiidae

Age : 45 millions d'années
Période : Eocène
Localisation : Jantarny, Russie

Les Scraptiidae, qui appartiennent à la famille de Scarabaediae, se nourrissent des feuilles de nombreuses plantes. Les archives fossiles révèlent ceci : comme tous les autres coléoptères, ces espèces n'ont pas changé depuis leur première apparition. Ces créatures n'ont pas de formes intermédiaires et constituent une preuve supplémentaire de l'invalidité de la théorie de l'évolution. Les évolutionnistes admettent qu'aucune forme intermédiaire n'a été trouvée dans les données archéologiques.

Boyce Rensberger a pris la parole au Musée d’histoire naturelle de Chicago, lors d'un symposium au cours de laquelle les problèmes de l'évolution progressive ont été abordés durant 4 jours par 150 évolutionnistes : "Au lieu de changement progressif, les fossiles de chaque espèce intermédiaire apparaissent très distinctement, restent inchangés, et s’éteignent. Les formes transitionnelles sont inconnues." (Boyce Rensberger, Houston Chronicle, 5 octobre 1980, section 4, p. 15)

Pseudoscorpion Et Mouche

Age : 45 millions d'années
Période : Eocène
Localisation : Jantarny, Russie

 

Nous voyons ici un pseudoscorpion et une mouche conservés dans l’ambre balte. Le pseudoscorpion ressemble à un vrai scorpion, mais il ne possède pas de queue. Sur ce spécimen conservé dans l’ambre, on peut distinguer clairement ses caractéristiques. İl mesure entre 2 et 8 millimètres de long.

Jusqu’à récemment, on pensait que ces pseudoscorpions avaient existé, il y a seulement 30 à 45 millions d'années, mais maintenant des exemples datant de 380 millions d'années (c’est-à-dire du dévonien) ont été découverts. Les pseudoscorpions sont restés inchangés durant environ 400 millions d'années, ce qui de fait réfute la théorie de l’évolution.

La mouche emprisonnée dans l’ambre à côté du pseudoscorpion est une autre créature qui existe toujours et ces deux créatures sont une réfutation du darwinisme.

Mycetophagidae - Dolichopodide Et Trichoptere

Mycetophagidae - Dolichopodide Et Trichoptere fossile

Mycetophagidae

Trichoptère

Dolichopodide

Mycetophagidae

Age : 45 millions d'années
Période : Eocène
Localisation : Jantarny, Russie

Si l'évolution avait vraiment eu lieu, de nombreux spécimens de créatures ayant vécu dans la phase "intermédiaire" de développement devraient avoir été découverts. En conséquence, des organes à des stades partiellement développés devraient apparaître dans les archives fossiles. Mais parmi des milliards de fossiles, pas un seul ne présente ces caractéristiques qui pourraient confirmer cette affirmation. En outre, les créatures toujours vivantes ne sont pas différentes de leurs formes fossilisées. Ce coléoptère datant de 45 millions d'années est un des exemples qui corrobore ce fait.

 

 

 

Dolichopodide Et Trichoptere

Age : 45 millions d'années
Période : Eocène
Localisation : Jantarny, Russie

Dans l’ambre nous pouvons voir un dolichopodide et un trichoptère, créature ressemblant à une mite. Les larves du trichoptère vivent sous l'eau, elles confectionnent un étui cylindrique qui va leur servir d’armure contre les prédateurs, elles possèdent également un système producteur de soie utilisé uniquement à cette fin. Ainsi elles élaborent ces enveloppes grâce aux objets qu'elles trouvent dans les rivières, tels que bâtons et cailloux.

İl est assez difficile de reconnaître la larve du trichoptère, une fois qu'elle s'est parfaitement camouflée dans cette "robe" fascinante. Les larves de ces insectes se protègent ainsi de leurs ennemis depuis des millions d'années. Ce spécimen datant de 45 millions d’années conservé dans l’ambre est une preuve que cette créature n’a jamais évolué durant toutes ces années.

Fourmi - Abeille

Fourmi - Abeille fossile

Fourmi

Age : 45 millions d'années
Période : Eocène
Localisation : Jantarny, Russie

Technologie, travail de groupe, stratégie militaire, réseaux de transmission efficaces, hiérarchie incomparable et rationnelle, discipline, planification d’une ville rigoureuse – dans ces domaines où l’homme ne réussit pas toujours, les fourmis excellent. Et ce depuis des dizaines de millions d'années. Les fourmis qui vivaient, il y a 45 millions d'années et celles de nos jours partagent les mêmes caractéristiques.

 

 

 

 

 

Abeille

Age : 45 millions d'années
Période : Eocène
Localisation : Jantarny, Russie

Comme toutes les autres créatures, les différentes espèces d’abeilles ont toutes un comportement spécifique, véritable source d’interrogation pour les évolutionnistes. Par exemple, ils ne peuvent expliquer à l’aide des mécanismes mensongers de l'évolution, les calculs incroyablement élaborés déployés par les abeilles pour fabriquer les alvéoles de miel. Charles Darwin a également été contraint d’admettre que sa théorie ne pouvait expliquer le comportement des abeilles. Dans son livre, L'origine des espèces, il souligne le dilemme de sa théorie au sujet de l'origine des créatures vivantes : "La sélection naturelle n’agissant que par l’accumulation de légères modifications de conformation ou d’instinct, toutes avantageuses à l’individu par rapport à ses conditions d’existence, on peut se demander avec quelque raison comment de nombreuses modifications successives et graduelles de l’instinct constructeur, tendant toutes vers le plan de construction parfait que nous connaissons aujourd’hui, ont pu être profitables a l’abeille ?" (Charles Darwin, L'origine des espèces, p. 287)

Larve De Raphidioptere - Oecanthidae

Larve De Raphidioptere - Oecanthidae fossile

Raphidioptère

Oecanthidae

Larve De Raphidioptere

Age : 45 millions d'ans
Période : Eocène
Localisation : Jantarny, Russie

Le raphidioptère vit principalement sur les parties ombragées des arbres, des buissons et des mauvaises herbes à proximité des forêts. Les larves sont pourvues d’organes adhésifs sous leurs pattes qui leur permettent de tenir, même sur les surfaces les plus lisses. İl y a environ 45 millions d'années, cette créature possédait les mêmes caractéristiques complexes que celles vivant aujourd'hui. Cet insecte a été préservé dans l’ambre au détail près. Les caractéristiques rigoureusement et parfaitement conservées de ces insectes laissent les évolutionnistes sans voix. Ses structures sont en effet assez flagrantes pour ne laisser place à aucune spéculation sur une possible existence de l’évolution au cours de ces millions d'années.

Oecanthidae

Age : 45 millions d’années
Période : Eocène
Localisation : Jantarny, Russie

Les Oecanthidae sont ornés de vives couleurs, de forme arrondie, avec une grosse tête, des ailes courtes et de longues antennes. İls mesurent environ 2 centimètres de long. De jour, ils se cachent dans les trous qu’ils ont creusés. Seuls les mâles produisent des sons pour attirer les femelles en frottant leurs ailes. Dans l’ambre ici représenté, on peut voir un Oecanthidae préservé depuis 45 millions d’années.

En comparant avec les spécimens récents de cet insecte, on se rend compte qu’ils présentent les mêmes caractéristiques depuis le jour de leur création. En d’autres termes, ils n’ont jamais évolué.

Micropezidae - Mille-Pattes Et Araignees

Micropezidae - Mille-Pattes Et Araignees fossile

Araignée

Mille-pattes

Micropezidae

Age : 45 millions d'années
Période : Eocène
Localisation : Jantarny, Russie

… İl semble n’y avoir eu pratiquement aucun changement dans n’importe quelle partie que nous pouvons comparer entre l’organisme vivant et ses ancêtres fossilisés datant d’un lointain passé géologique. Les fossiles vivants symbolisent la stabilité de l’évolution à un degré extrême… Nous n'avons pas complètement résolu le mystère des fossiles vivants à un degré extrême… (Niles Eldredge, Fossils, 1991, pp. 101, 108)

Cette déclaration est de Niles Eldredge, paléontologiste au Musée Américain d’histoire naturelle et défenseur de l'équilibre ponctué. İl a posé cette thèse comme postulat face à la situation désespérée de la théorie de l’évolution progressive développée sous la conduite de Darwin. Eldredge affirme que les fossiles datant de 45 millions d’années comme le Micropezidae que nous voyons ici, placent les évolutionnistes dans une impasse.

 

 

 

Mille-Pattes Et Araignees

Age : 45 millions d'années
Période : Eocène
Localisation : Jantarny, Russie

Comme on peut le voir ici, le mille-pattes et les deux araignées emprisonnés dans l’ambre balte datant de 45 millions d’années ne sont pas différents des spécimens actuels.

Les araignées de différentes espèces sont capables d’élaborer divers pièges automatiques tels que – fabriquer un nid sous-marin, un lasso avec de la toile, pulvériser du poison chimique, sauter de très haut grâce au fil de toile (plus résistant que l’acier) sécrété par leur organisme et enfin se camoufler. Ces arachnides peuvent également fabriquer des toiles qui sont des merveilles d’architecture et de technologie. Leurs corps contiennent entre autres des peignes qui fonctionnent comme de véritables usines textiles, les "laboratoires" fabriquant des substances chimiques, les organes produisant de puissantes sécrétions digestives, les détecteurs captant les moindres vibrations, les puissantes pinces injectant le venin et bien d'autres dispositifs qui mettent en évidence la réalité de la création.

Si l’on prend en compte toutes ces caractéristiques, les araignées constituent à elles seules un défi majeur à la théorie de l’évolution et réfutent de nouveau la notion darwiniste de "coïncidence".

İnsecte Assassin - Mordellidae

İnsecte Assassin - Mordellidae fossile

İnsecte Assassin

Age : 25 millions d'années
Période : Oligocène
Localisation : Santiago, République Dominicaine

Ceci est un insecte prédateur de la famille des réduvidés. Certaines espèces en Amérique centrale et du sud peuvent transmettre à l’homme une maladie mortelle, apparentées au paludisme, connue sous le nom de maladie de Chagas. C'est précisément cet insecte qui a empoisonné Charles Darwin et l’a contraint à passer le restant de sa vie dans de terribles souffrances.

Cette espèce se sert de son antenne pour injecter son poison et liquéfier ainsi les tissus de sa victime. Ses ancêtres rigoureusement identiques possédaient il y a 25 millions d'années ce même système de défense si extraordinaire. A cette époque, ils employaient les mêmes méthodes et vivaient de la même manière. Les archives fossiles montrent clairement que l'insecte datant de 25 millions d'années n’était en aucun cas une forme primitive et qu'il n’était aucunement différent des spécimens actuels. Cette espèce met de nouveau les darwinistes face à leurs contradictions.

Mordellidae

Age : 50 millions d'années
Période : Eocène
Localisation : Kaliningrad, Russie

Les êtres vivants sont d’une extrême complexité, avec leurs caractéristiques parfaites. Le simple poil d’un insecte joue un rôle précis et essentiel pour sa survie. Les structures de toutes les créatures possèdent en commun un élément : une complexité que l’on ne peut minimiser. Les systèmes parfaits que Dieu a créés fonctionnent dans une harmonie et une totale intégrité. İl est impossible de trouver une caractéristique plus primaire dans ce Mordellidae datant de 50 millions d’années que dans un spécimen actuel. Dieu Tout-Puissant, Créateur de ce coléoptère sous sa forme parfaite datant d’il y a 50 millions d'années, a le pouvoir de le créer à nouveau de la même façon. Les archives fossiles le démontrent en permanence aux darwinistes à travers de nouveaux spécimens.

 

Phasme - Mille-Pattes

Phasme - Mille-Pattes fossile

Phasme

Age : 45 millions d'années
Période : Eocène
Localisation : Jantarny, Russie

Le phasme, une des créatures qui réfute les affirmations darwinistes, possède un corps filiforme. Sa structure, son aspect et ses caractéristiques n'ont pas varié pendant 45 millions d'années. Ces insectes, qui sont restés les mêmes depuis des dizaines de millions d'années, démontrent l'invalidité de la théorie de l’évolution – cette théorie qui prétend que les organismes vivants se développent grâce à des changements mineurs.

 

 

Mille-Pattes

Age : 45 millions d'années
Période : Eocène
Localisation : Jantarny, Russie

Les plus vieux spécimens fossiles de mille-pattes connus proviennent du dévonien (il y a 417 à 354 millions d'années). Pourvus d’une structure qui est restée inchangée depuis des centaines de millions d'années, ils font simplement partie de ces nombreuses espèces qui défient la théorie de l’évolution. Ce mille-pattes fossilisé dans l’ambre date de 45 millions d’années. Le fait est que ces mille-pattes vieux de 300 millions d'années, et ceux d’il y a 45 millions d'années sont tous rigoureusement identiques aux spécimens vivant actuellement, ces derniers ont fait tomber l’ensemble des affirmations darwinistes sur l'origine de la vie.

 

26 / total 27
Vous pouvez lire le livre L'atlas De La Creation - Vol.2 de Harun Yahya en ligne, le partager sur des réseaux sociaux tels que Facebook et Twitter, le télécharger sur votre ordinateur, l’utiliser dans vos devoirs et thèses, et le publier, dupliquer ou reproduire sur vos sites internet ou blogs sans payer des droits d’auteurs, à condition de citer le site comme référence.
Nouvelles | Présentations| A propos de c e site | Faites votre page d'accueil | Ajouter aux favoris | RSS Feed
Tous les matériaux publiés sur ce site internet peuvent être copiés, imprimés et distribués en donnant le site comme référence.
(c) All publication rights of the personal photos of Mr. Adnan Oktar that are present in our website and in all other Harun Yahya works belong to Global Publication Ltd. Co. They cannot be used or published without prior consent even if used partially.
www.harunyahya.fr Harun Yahya International © 1994 . Tous droits réservés. Nos matériaux peuvent être copiés, imprimés et distribués en donnant le site comme référence
page_top