< <
25 / total: 27

Specimens De Fossiles D'insectes -4

Dolichopodide - Mouche Des Fruits

Dolichopodide - Mouche Des Fruits fossile

Dolichopodide

Age : 45 millions d'années
Période : Eocène
Localisation : Lituanie

İl existe plus de 200 genres et environ 6.500 espèces connues de dolichopodides. Elles peuvent être trouvées à peu près partout dans le monde, aussi bien sous les tropiques que dans les régions de hautes altitudes.

Cette mouche que nous voyons ici, datant de 45 millions d’années, est identique aux spécimens vivant aujourd'hui. Ces formes de vie, qui sont demeurées les mêmes depuis des millions d'années, font tomber l’affirmation selon laquelle les créatures vivantes descendent les unes des autres à la suite de variations infimes à travers le temps.

Mouche Des Fruits

Age : 45 millions d'années
Période : Eocène
Localisation : Lituanie

Ce fossile datant de 45 millions d’années est une des preuves démontrant que les mouches des fruits ont toujours existé en tant que telles. Les mouches des fruits datant de 45 millions d'années étaient identiques à celles vivant aujourd'hui, ce qui confirme que le concept "d’évolution des espèces" est une terrible imposture. Les fossiles révèlent qu'en fait les créatures vivantes n'ont pas évolué, mais que Dieu Tout-Puissant les a créées.

 

Dolichopodide - Moucheron

Dolichopodide - Moucheron fossile

Dolichopodide

Age : 45 millions d'années
Période : Eocène
Localisation : Lituanie

Les mouches apparaissent soudainement dans les archives fossiles, pourvues de l’ensemble de leurs organes et de leurs caractéristiques parfaitement abouties, invalidant ainsi les allégations des évolutionnistes. Les faits révélés par les archives fossiles démontrent que les mouches n’ont pas évolué progressivement d’une quelconque autre espèce. Depuis le jour de leur création jusqu'à aujourd'hui, elles sont restées les mêmes.

Le fossile de dolichopodide que nous voyons ici, datant de 45 millions d’années est une des preuves qui corrobore le fait que ces mouches n'ont jamais varié – en d'autres termes, elles n'ont jamais évolué.

 

 

 

Moucheron

Age : 45 millions d'années
Période : Eocène
Localisation : Lituanie

Depuis le milieu du 19ème siècle, les évolutionnistes sont à la recherche de fossiles de formes intermédiaires qui confirmeraient leur théorie, effectuant des fouilles de grande ampleur à travers la planète. Ces prétendues formes intermédiaires n'ont jamais été découvertes. Toutes les découvertes et les recherches entreprises montrent que contrairement aux attentes des évolutionnistes, les créatures vivantes sont apparues soudainement sur terre, entièrement et parfaitement formées. En d'autres termes, Dieu a créé toutes les créatures. Cherchant à parfaire leur théorie, les évolutionnistes l'ont en fait réduite à néant, grâce à leurs propres efforts.

Une des pièces à conviction qui réfute la théorie de l’évolution est le fossile du moucheron datant de 45 millions d’années que nous voyons ici. Ce fossile montre que les moucherons n'ont subi aucun changement pendant 45 millions d'années, indiquant que la création est un fait incontestable.

Mouche Des Fruits - Mouche Des Fruits

Mouche Des Fruits - Mouche Des Fruits fossile

Mouche Des Fruits

Age : 45 millions d'années
Période : Eocène
Localisation : Lituanie

Même les bactéries qui vivaient il y a des milliards d'années ont été conservées dans les archives fossiles. En dépit de cela, il est surprenant de constater qu’il n’a jamais été découvert un seul fossile qui puisse plaider en faveur de la théorie de l’évolution. Les fossiles appartenant à un grand nombre d'espèces ont été trouvés, allant des fourmis aux bactéries, des oiseaux aux plantes à fleurs. Les formes de vie aujourd’hui disparues ont été si parfaitement conservées que l’on peut même se permettre de décrire les anatomies internes de ces espèces que nous n’avons jamais vues vivantes. En dépit de ces données archéologiques si riches, l'absence de fossiles en faveur de la théorie de l’évolution souligne de nouveau qu’il s’agit d’une terrible imposture et que la création est un fait indiscutable.

 

 

 

 

 

 

Mouche Des Fruits

Age : 45 millions d'années
Période : Eocène
Localisation : Lituanie

Charles Darwin fut l’un des premiers à avoir pris conscience que les découvertes paléontologiques s’opposeraient à sa théorie. İl avait mis en garde sur le fait que les fossiles représenteraient la plus grosse difficulté à laquelle la théorie de l’évolution devrait faire face, il l’exprima en ces termes :

Mais pourquoi ne trouvons-nous pas fréquemment dans la croûte terrestre les restes de ces innombrables formes de transition qui, d’après cette hypothèse, ont d û exister ?... Pourquoi donc chaque formation géologique, dans chacune des couches qui la composent, ne regorge-t-elle pas de formes intermédiaires ? La géologie ne révèle assurément pas une série organique bien graduée, et c’est en cela, peut-être, que consiste l’objection la plus sérieuse qu’on puisse faire à ma théorie. (Charles Darwin, L’origine des espèces, GF Flammarion, Paris, 1992, pp. 225,334)

La recherché menée depuis l’époque de Darwin, soit depuis 150 ans, a traduit cette crainte en une réalité. Toutes les découvertes subséquentes ont prouvé, en effet, que cette théorie n’a aucun lien avec l’histoire naturelle réelle. L’une de ces preuves est la mouche des fruits ici représentée indiquant que ces insectes sont restés inchangés depuis des millions d’années et ne sont passés par aucune étape intermédiaire de développement.

Araignee

Araignee fossile

Age : 45 millions d'années
Période : Eocène
Localisation : Lituanie

La plus vieille araignée fossilisée connue remonte à 300 millions d'années environ. Par exemple, le musée d’Australie, sur la page İnternet de son site, affirme que les spécimens de l’espèce Attercopus fimbriungus datant de 380 millions d’années possédaient alors des organes producteurs de soie. Les araignées, qui depuis des centaines de millions d'années n'ont subi aucune variation dans leurs caractéristiques physiques, au niveau de leurs organes producteurs de soie ou de la soie qu’elles produisent, plongent les darwinistes dans un profond désespoir. Les archives fossiles montrent que les araignées sont apparues non pas par un processus d’évolution, mais soudainement et sous une forme définitive. En d'autres termes, elles n'ont pas évolué, mais ont été créées et sont restées inchangées depuis des millions d’années.

Moustique - Mouche Noire

Moustique - Mouche Noire fossile

Moustique

Age : 25 millions d'années
Période : Oligocène
Localisation : République Dominicaine

Le moustique est un insecte pourvu d’un grand nombre de caractéristiques extraordinaires. Les caractéristiques qu'il possède, lors de ses étapes larvaires et pupipares ainsi qu’en tant qu’adulte démontrent clairement que les moustiques, comme toutes les autres créatures vivantes, sont l’œuvre d’un esprit supérieur – en d’autres termes, de Dieu Tout-Puissant.

Les découvertes fossiles prouvent également et de façon très claire que les moustiques ne sont pas apparus suite à un quelconque processus d’évolution. İls n'ont subi aucune variation. Ce moustique conservé dans l’ambre que nous voyons ici date d’environ 25 millions d'années, mais il est identique aux moustiques actuels. Confrontés à l’absence totale de preuves de l’évolution des espèces, les darwinistes se voient condamnés au silence.

 

Mouche Noire

Age : 45 millions d'années
Période : Eocène
Localisation : Lituanie

Les mouches noires appartiennent à la famille des Simuliidae. Environ 1.800 espèces ont été identifiées jusqu’à aujourd’hui. Ces mouches sont généralement grises ou noires et sont pourvues de pattes et d’antennes de petite taille.

Les mâles se nourrissent généralement de nectar, pendant que les femelles se nourrissent du sang des autres animaux, exactement comme les moustiques.

Toutes les mouches noires fossilisées découvertes prouvent que ces insectes sont restés les mêmes depuis qu'ils sont apparus et n'ont jamais varié – en d'autres termes, ils n'ont jamais évolué. Un de ces fossiles est cette mouche noire datant de 45 millions d’années, conservée dans l’ambre.

Pedilidae - Lauxaniidae Et Moucheron

PPedilidae - Lauxaniidae Et Moucheron fossile

Lauxaniidae

Moucheron

Pedilidae

Age : 25 millions d'années
Période : Oligocène
Localisation : République Dominicaine

Les adultes de ces coléoptères de la famille des Pedilidae vivent sur les fleurs ou sur la verdure, où ils se nourrissent de la sève et du nectar des plantes. En grandissant, les larves vivent sur la végétation en décomposition dans les milieux humides.

Le fossile que nous voyons ici prouve que les coléoptères sont restés inchangés depuis des millions d'années. Ces coléoptères, toujours identiques aux spécimens actuels en dépit des années qui se sont écoulées, nous indiquent que la théorie de l’évolution est une terrible imposture.

Lauxaniidae Et Moucheron

Age : 25 millions d'années
Période : Oligocène
Localisation : République Dominicaine

Ces mouches, appartenant à la famille des Lauxaniidae, comptent 1.500 espèces. Elles mesurent environ 5 millimètres de long, et leurs ailes sont généralement décorées. İci, on observe le fossile d’un moucheron à côté de 2 mouches Lauxaniidae. Les darwinistes ont dissimulé et agencé à leur manière la plupart des archives fossiles, car ils ne pouvaient admettre ce que les découvertes mettaient à jour. Comme toutes les autres découvertes fossiles faites jusqu’à maintenant, les fossiles de mouches Lauxaniidae invalident l'évolution.

Chrysomele - Dipsocoridae Et Cecidomyie

Chrysomele - Dipsocoridae Et Cecidomyie fossile

Dipsocoridae

Cécidomyie

Chrysomele

Age : 25 millions d'années
Période : Oligocène
Localisation : République Dominicaine

La chrysomèle vit dans de nombreuses régions à travers le monde. Elle se terre sous la roche ou dans le sol durant l'hiver pour réapparaître au printemps. La chrysomèle que l’on voit ici date de 25 millions d'années environ. Le fait que les chrysomèles actuelles sont en tous points identiques à celles qui vivaient il y a 25 millions d'années, va à l’encontre de la théorie de l’évolution.

 

 

Dipsocoridae Et Cecidomyie

Age : 25 millions d'années
Période : Oligocène
Localisation : République Dominicaine

Les Dipsocoridae vivent en général près de l’eau et se déplacent très rapidement. Les cécidomyies font que les cellules des feuilles et tiges des plantes se développent plus rapidement, en formant une cécidie ronde et gonflée. Les larves des cécidomyies se nourrissent de cette excroissance des tissus végétaux des plantes. Les spécimens actuels de ces deux insectes sont identiques à ceux qui vivaient, il y a des dizaines de millions d'années. Ces insectes, qui sont restés identiques depuis des dizaines de millions d'années, anéantissent les affirmations des darwinistes sur l'histoire de la nature et révèlent que l'évolution n’a jamais eu lieu.

Tique - Nitidule

Tique - Nitidule fossile

Tique

Age :25 millions d'années
Période : Oligocène
Localisation : République Dominicaine

Le fossile de la tique que nous voyons ici date de 25 millions d'années, mais n'est pas différent de la tique actuelle. Les tiques, fossiles vivants d’une grande importance, prouvent une fois de plus que Dieu est le Créateur de toutes choses.

 

 

Nitidule

Age : 25 millions d'années
Période : Oligocène
Localisation : République Dominicaine

Les nitidules qui appartiennent à la famille des Nitidulidae, se nourrissent principalement de liquides, de pollen et de fruits des plantes endommagées. İls ravagent souvent les fruits en les évidant. Comme toutes les espèces de coléoptères, ceux-ci prouvent que la théorie de l’évolution est un scénario tout droit sorti de l’imagination. Ces coléoptères, qui n’ont guère changé depuis 25 millions d'années, montrent que les créatures vivantes n'ont jamais évolué et qu’elles ont toutes été créées par Dieu.

Larve D’ephemere - Embie (Male)

Larve D’ephemere - Embie

Larve D’ephemere

Age : 25 millions d'années
Période : Oligocène
Localisation : République Dominicaine

L’éphémère doit son nom au fait qu’en l’espace d’une journée, il va adulte s’accoupler et mourir. Dans les archives fossiles, les éphémères apparaissent toujours avec les mêmes caractéristiques physiologiques. Ces insectes, qui sont restés inchangés depuis des millions d'années, attestent de la réalité de la création.

 

 

 

 

 

 

 

 

Embie (Male)

Age : 25 millions d'années
Période : Oligocène
Localisation : République Dominicaine

Une des plus importantes caractéristiques de cette espèce est qu'elle possède une centaine de glandes à soie et vit dans les murs de toile sécrétés par ces glandes. Ces insectes mesurent de 1,5 millimètre à 2 centimètres de long environ, fourreaux de 100 cm3. Ces embies (ou embioptères), qui sont restés identiques depuis des dizaines de millions d'années, constituent un défi vivant pour la théorie de l'évolution.

Les coléoptères de cet ordre se distinguent par leurs glandes à soie dont on peut en dénombrer jusque cent. Chacune d’entre elles s’ouvre sur l’extérieur à travers un poil creux. De cette manière, les araignées tissent des abris là où elles vivent. Dans les climats tempérés, elles construisent avec des tissus de soie plus denses des nids, où elles se retirent pendant les saisons qui ne leur conviennent pas. Ces coléoptères vivent généralement sous l’écorce des arbres, en dessous des pierres et au milieu des végétaux en putréfaction. İls y construisent un système de nids. Tous les individus de la colonie peuvent se déplacer librement à travers les nids reliés les uns aux autres par des passages en forme de tubes. En raison de la nature délicate des corps de ces coléoptères et leurs toiles, des spécimens fossilisés sont très rares. Ces coléoptères qui n’ont guère changé depuis des dizaines de millions d’années, remettent en question la théorie de l’évolution.

Araignee D’eau

Araignee D’eau fossile

Age : 50 millions d'années
Période : Eocène
Localisation : Formation Green River, Uintah County, Utah, Etats-Unis

Les araignées d’eau, aux pattes longues et fines, se déplacent sur la surface de l'eau en utilisant sa tension superficielle. Ces insectes qui appartiennent à la famille des gerridés, imperméabilisent en permanence les poils sur leurs pattes, ainsi ils peuvent rester à la surface de l'eau sans risquer de couler.

Ces insectes qui vivaient il y a 50 millions d'années n'étaient pas différents de ceux d’aujourd'hui. Les araignées d’eau qui sont restées inchangées depuis des dizaines de millions d'années réfutent la théorie de l’évolution, qui affirme que les espèces vivantes sont apparues suite à des changements successifs. Toutes les créatures vivantes ont été créées par Dieu Tout-Puissant, Créateur de toutes choses.

Guepe

Guepe fossile

Age : 50 millions d’années
Période : Eocène
Localisation : Formation Green River, Uintah County, Utah, Etats-Unis

Le darwinisme se propage dans un environnement d’ignorance, il tente de faire croire à l’existence de fossiles de formes intermédiaires bien que ces derniers n’existent pas, et il met constamment au premier plan des preuves fabriquées de toutes pièces. Les véritables preuves fossiles découvertes dans le monde entier tendent vers une seule explication : la réalité de la création. La guêpe que nous voyons ici remonte à l’éocène, à elle seule, elle représente une pièce à conviction à la charge de la théorie de l’évolution.

Cercope

Cercope fossile

Age : 125 millions d'années
Période : Crétacé
Localisation : Formation Yixian, Chaoyang, Liaoning, Chine

La larve du cercope produit une substance mousseuse sur les tiges des plantes. A l'intérieur de cette mousse, la larve se tient la tête en bas, se nourrissant de la sève des plantes. La théorie de l’évolution est dans l’incapacité d’expliquer l’existence d’un seul chromosome de cet insecte. Les évolutionnistes affirment que la cellule s’est formée par une succession de coïncidences, cependant ces scientifiques avec toutes leurs technologies avancées sont incapables de produire la moindre cellule vivante. En dépit de tous ces faits prouvés, la théorie de l’évolution continue à affirmer que les créatures complexes sont apparues par hasard. Mais les données archéologiques démontrent que les cercopes existaient déjà il y a 125 millions d'années. L'histoire d’une évolution progressive ne repose sur aucune preuve et n’existe que dans les esprits des darwinistes.

Pselaphidae - Thrips

Pselaphidae - Thrips fossile

Pselaphidae

Age : 25 millions d'années
Période : Oligocène
Localisation : République Dominicaine

Grâce aux palpes placées autour de sa bouche, ce coléoptère peut déterminer les propriétés nutritionnelles des aliments, une de ses principales caractéristiques est sa capacité à cohabiter en paix avec les fourmis. Alors que les fourmis alimentent volontairement ces coléoptères en nourriture, ces derniers bénéficient des liquides sécrétés par l’organisme des fourmis. Le fossile que nous voyons ici est la preuve que ces coléoptères n'ont pas changé ou subi d’évolution depuis 25 millions d'années.

Thrips

Age : 25 millions d'années
Période : Oligocène
Localisation : République Dominicaine

Les thrips, qui comptent plus de 5.000 espèces, constituent l'ordre des thysanoptères. İls n'ont subi aucune variation depuis leur première apparition et les archives fossiles en fournissent de nombreuses preuves. Le fossile de thrips que nous voyons ici date de 25 millions d'années, mais il n'est pas différent d’un thrips actuel, ce qui réfute la théorie de l'évolution et démontre que la création est une réalité.

Platypodidae - Chilopode Et Chironomides

Platypodidae - Chilopode Et Chironomides fossile

Chilopode

Chironomidé

Platypodidae

Age : 25 millions d'années
Période : Oligocène
Localisation : République Dominicaine

Ce fossile est âgé de 25 millions d'années. Les Platypodidae, qui n'ont subi aucune variation depuis 25 millions d'années, démontrent que les affirmations avancées au sujet de l’évolution des espèces dans l’histoire naturelle sont fausses. Les archives fossiles révèlent que Dieu a créé ces insectes, comme toutes les autres créatures.

 

Chilopode Et Chironomides

Age : 45 millions d'années
Période : Eocène
Localisation : Jantarny, Russie

Les chironomidés volent souvent en essaim, dont la taille peut parfois atteindre quelques kilomètres. Parfois, ces essaims sont si denses que les autres créatures ne peuvent pas s’y insérer. Les évolutionnistes sont dans l’incapacité à fournir une explication rationnelle et logique sur le fait que les chironomidés qui vivaient il y a 40 millions d'années ne sont pas différents de ceux d’aujourd'hui. On voit ici deux chironomidés fossilisés près d'un chilopode.

 

25 / total 27
Vous pouvez lire le livre L'atlas De La Creation - Vol.2 de Harun Yahya en ligne, le partager sur des réseaux sociaux tels que Facebook et Twitter, le télécharger sur votre ordinateur, l’utiliser dans vos devoirs et thèses, et le publier, dupliquer ou reproduire sur vos sites internet ou blogs sans payer des droits d’auteurs, à condition de citer le site comme référence.
Nouvelles | Présentations| A propos de c e site | Faites votre page d'accueil | Ajouter aux favoris | RSS Feed
Tous les matériaux publiés sur ce site internet peuvent être copiés, imprimés et distribués en donnant le site comme référence.
(c) All publication rights of the personal photos of Mr. Adnan Oktar that are present in our website and in all other Harun Yahya works belong to Global Publication Ltd. Co. They cannot be used or published without prior consent even if used partially.
www.harunyahya.fr Harun Yahya International © 1994 . Tous droits réservés. Nos matériaux peuvent être copiés, imprimés et distribués en donnant le site comme référence
page_top