La Cellule En 40 Leçons

Téléchargez le livre

Download (DOC)
Download (PDF)
Les commentaires

LES CHAPITRES DU LIVRE

< <
10 / total: 42

9. L'hormone de croissance

Qu'est-ce qui permet à un nouveau-né pesant 3 kg et mesurant seulement 50 centimètres de se transformer en un adulte pesant environ 80 kg et mesurant quelque 1,80 mètres de 20 à 25 ans?

La réponse à cette question est cachée dans l'hormone de croissance, une molécule miraculeuse sécrétée par la glande pituitaire.

La croissance dans le corps a lieu de deux manières différentes. Certaines cellules augmentent seulement leur volume, alors que d'autres se divisent et se multiplient, créant plus d'elles-mêmes. Mais l'hormone de croissance dirige et permet ces deux processus.

L'hormone de croissance affecte toutes les cellules du corps. Chaque cellule connaît la signification du message sécrété par la glande pituitaire. Si elle a besoin de se développer, elle le fait, et s'il est commandé de se diviser et de se multiplier, elle le fait.

Par exemple, le cœur d'un nouveau-né fait environ 1/16 de celui d'un adulte. Pourtant, il contient le même nombre de cellules qu'un cœur adulte. L'hormone de croissance affecte les cellules du cœur une par une pendant leur stade de développement. Chaque cellule se développe dans la mesure commandée par l'hormone de croissance. C'est ainsi que le cœur se développe et finit par atteindre une taille adulte (Figure 48).

hipotalamus

a. 60 Million Cells

Figures 48 and 49: The heart of a newborn baby is only 1/16th the size of an adult's heart. Yet both contain the same number of cells.

Alors que le bébé est encore dans le ventre de sa mère, à la fin du sixième mois de gestation, la multiplication des cellules nerveuses du cœur se termine. A partir de cette étape, de la naissance jusqu'à l'âge adulte, le nombre de cellules nerveuses cardiaques reste fixe. L'hormone de croissance commande aux cellules d'augmenter en volume, non en nombre, et le système nerveux atteint ainsi son état final avec la fin de la phase de croissance (Figure 49).

hipotalamus

a. Nerve cells
b. Muscle cells
c. Bone cells

Figure 50: Growth hormone instructs the nerve cells to grow in volume. At the end of their growth stage, nerve cells assume their final form.

Figure 51: Some cells, like muscle and bone cells, divide and multiply throughout their growth period.

D'autres cellules du corps – celles des muscles et des os par exemple – se divisent et se multiplient tout au long du stade de développement. Une fois de plus, c'est l'hormone de croissance qui informe ces cellules sur la quantité dont elles ont besoin pour croître (Figures 50 and 51).

Cela étant le cas, nous devons poser la question suivante :

Comment la glande pituitaire connaît-elle la formule nécessaire aux cellules pour se diviser et croître? Il s'agit d'un phénomène très miraculeux, car une parcelle de tissus pas plus grande qu'un pois chiche régit toutes les cellules du corps et permet la croissance de ces cellules, soit en augmentant leur volume, soit en se divisant ou se multipliant.

L'autre question que nous devons nous poser est la suivante: pourquoi ce morceau de tissu effectue cette tâche ? Pourquoi ces cellules passent-elles leur existence entière à envoyer des messages disant aux autres cellules de se diviser?

A ce stade, la perfection de la création d'Allah se révèle une fois de plus. Les cellules d'une minuscule région veillent à ce que des trillions d'autres cellules éloignées se divisent et croissent dans un ordre régulier. Pourtant, ces cellules n'ont aucun moyen de percevoir, de voir la symétrie du corps humain à partir de l'extérieur, ni de savoir à quel point les os et les muscles ont encore besoin de croître, ni quel stade du processus de développement a été atteint. Ces cellules inconscientes produisent l'hormone de croissance dans l'obscurité du corps, sans même savoir ce qu'elles font - et pourtant, elles arrêtent aussi le processus lorsque vient le moment approprié. Le système a été créé si parfaitement que chaque phase de croissance et de sécrétion de cette hormone est maintenue sous contrôle à tout moment.

La manière dont l'hormone de croissance commande à certaines cellules d'augmenter leur volume et à d'autres de se multiplier par la division est un miracle tout à fait distinct – parce que l'hormone qui atteint les deux types de cellules est exactement la même. Cependant, la manière dont une cellule recevant l'hormone doit se comporter est codée dans ses gènes. L'hormone de croissance émet l'ordre de croître, mais la manière dont ce processus doit avoir lieu est écrite à l'intérieur de cette cellule. Cela montre une fois de plus la puissance et la grandeur de la création à chaque point du corps humain.

Un autre détail très important ici est encore un autre grand miracle: la manière dont l'hormone de croissance affecte toutes les cellules du corps. Si certaines cellules obéissent à l'hormone de croissance tandis que d'autres l'ignorent ou se révoltent contre elle, alors des conséquences indésirables et même catastrophiques en résulteraient. Par exemple, si les cellules cardiaques devaient augmenter en taille, de la manière qu'une hormone de croissance ordonne tandis que les cellules osseuses des côtes refusent de se multiplier et d'augmenter leur nombre et leur masse, alors le cœur en expansion serait pris au piège dans la cage thoracique étroite et s'écraserait peu à peu jusqu'à la mort.

Ou si l'os nasal continuait à se développer tandis que la peau cessait, l'os nasal se briserait à travers la peau et apparaîtrait à la surface. La croissance harmonieuse des muscles, des os, de la peau et d'autres organes est assurée par l'obéissance de chaque cellule individuelle à l'hormone de croissance.

L'hormone de croissance donne également l'ordre pour le développement du cartilage au niveau des extrémités des os. Ce cartilage est comme un modèle pour le corps du nouveau-né. Tant qu'il ne se développe pas, le bébé ne le peut pas non plus.9 Les cellules d'un os l'allongent, mais comment les cellules savent-elles que cela est nécessaire? Si cet os s'épaissit et ne se développe qu'en diamètre, alors les jambes ne se développeraient plus, et l'os du fémur pourrait même étirer la peau et éclater à la surface. Cependant, notre Allah Tout-Puissant a installé les informations et tous les détails concernant le corps humain à l'intérieur du noyau de chaque cellule. Ainsi, les os s'allongent et se développent.

hipotalamus

a. Hypothalamus

The hypothalamus, which directs on the secretion of vitally important hormones, occupies a very small space in the brain.

Un autre miracle se manifeste par l'hormone de croissance concernant le temps et les quantités dans lesquelles elle est libérée. L'hormone de croissance est sécrétée juste dans des quantités appropriées et dans les temps où la croissance est la plus intense. Cela est extrêmement important, parce que si l'hormone était un peu plus ou un peu moins libérée que nécessaire, cela donnerait lieu à des conséquences indésirables. Trop peu d'hormone sécrétée conduit au nanisme, et trop d'hormone libérée conduit au gigantisme.10

hipotalamus

a. Hormone
b. Hypothalamus

Figure 52: Just like the conductor of an orchestra, the hypothalamus regulates the body's hormonal balance.

Par conséquent, un système très spécial été créé pour réguler la quantité de l'hormone de croissance libérée dans l'organisme. L'hypothalamus, considéré comme le centre de prise de décision de la glande pituitaire, décide à quel point l'hormone doit être sécrétée. Lorsque vient le temps de la sécrétion de l'hormone, il envoie l'hormone de libération de l'hormone de croissance (appelée GHRH) à la glande pituitaire. Lorsque trop d'hormone de croissance s'accumule dans le sang, l'hypothalamus envoie un autre message (via l'hormone somatostatine) à la glande pituitaire, ralentissant sa libération de l'hormone de croissance11 (Figure 52).

hipotalamus

a.Growth Hormone
b. Capillary

Figures 53 and 54: The hypothalamus performs an important task that no human being ever could do consciously. It distinguishes growth hormones in the capillary vessels and counts them. It is out of the question for any human to do this without specialized training.

Comment les cellules qui composent l'hypothalamus connaissent-elles la quantité d'hormone de croissance qui devait être dans le sang ? Comment mesurent-elles les niveaux d'hormone de croissance là-bas et prennent-elles en conséquence les décisions appropriées ?

Pour comprendre à quel point cela est en réalité un grand miracle, considérons l'analogie suivante :

Supposons qu'en utilisant une technologie spéciale pas encore inventée, nous avons rétréci un être humain jusqu'à la taille d'une cellule. Cette petite personne a été placée à l'intérieur d'une capsule spéciale et insérée à côté de l'une des cellules de la région de l'hypothalamus.

Le travail de cet individu consiste à compter le nombre de molécules d'hormone de croissance à l'intérieur des vaisseaux capillaires devant lui. Il doit aussi déterminer si leur nombre a augmenté ou diminué. Il est bien connu qu'il y a des milliers de substances différentes circulant dans le sang. Compte tenu de la structure des molécules, (à moins que ce seul individu ait reçu une formation biochimique spéciale et experte), il sera impossible qu'il détermine si oui ou non les composés passant devant lui appartiennent à l'hormone de croissance. Pourtant, il est essentiel que la personne installée dans l'hypothalamus reconnaisse chaque molécule d'hormone de croissance parmi tous les milliers d'autres molécules, parce qu'il doit surveiller les niveaux d'hormone de croissance à tout moment (Figures 53 et 54).

Comment les cellules de l'hypothalamus accomplissent-elles une tâche qui serait extrêmement difficile, même pour un être humain de n'importe quelle taille? Comment peuvent-elles mesurer la quantité d'hormone de croissance qui est toujours présente dans le sang, même après l'arrêt de la croissance du squelette, et maintenir la division des cellules? Comment font-elles la distinction entre l'hormone de croissance et les innombrables autres molécules? Ces cellules n'ont pas d'yeux permettant de reconnaître les molécules, ni de cerveau avec lequel analyser les résultats. Pourtant elles accomplissent la tâche qui leur est donnée dans le système établi par Allah de manière impeccable. Grâce à ce système impeccable, les êtres humains ont des organes et un corps parfaitement proportionnés et esthétiques. Allah a créé toutes choses avec des caractéristiques parfaites :

C'est Lui Allah, le Créateur, Celui Qui donne un commencement à toute chose, le Formateur. A Lui les plus beaux noms. Tout ce qui est dans les cieux et la terre Le glorifie. Et c'est Lui le Puissant, le Sage. (Sourate al-Hasr, 24)

 

Footnotes

9-The Illustrated Encyclopedia of The Human Body, Marshall Cavendish Books, London, 1974, p. 81.

10- Guyton & Hall, Textbook of Medical Physiology, 7th ed., W.B. Saunders, s. 1264-1275.

11-Biological Science, A Moleculer Approach BSCS Blue Version--6th ed., Colorado, 1990, p. 521.

10 / total 42
Vous pouvez lire le livre La Cellule En 40 Leçons de Harun Yahya en ligne, le partager sur des réseaux sociaux tels que Facebook et Twitter, le télécharger sur votre ordinateur, l’utiliser dans vos devoirs et thèses, et le publier, dupliquer ou reproduire sur vos sites internet ou blogs sans payer des droits d’auteurs, à condition de citer le site comme référence.
Nouvelles | Présentations| A propos de c e site | Faites votre page d'accueil | Ajouter aux favoris | RSS Feed
Tous les matériaux publiés sur ce site internet peuvent être copiés, imprimés et distribués en donnant le site comme référence.
(c) All publication rights of the personal photos of Mr. Adnan Oktar that are present in our website and in all other Harun Yahya works belong to Global Publication Ltd. Co. They cannot be used or published without prior consent even if used partially.
www.harunyahya.fr Harun Yahya International © 1994 . Tous droits réservés. Nos matériaux peuvent être copiés, imprimés et distribués en donnant le site comme référence
page_top