Les ressources mondiales sont-elles suffisantes ?

De nos jours, il y a approximativement 8 milliards d’êtres humains dans le monde. Chaque année, 4,5 milliards de tonnes de nourriture sont produites. La production alimentaire de notre monde a largement les capacités de nourrir l’humanité et il y a même une surproduction de 50%. En d’autres termes, il y a assez de nourriture produite chaque année pour nourrir 10 milliards de personnes. Ces statistiques prouvent que la famine n’est pas la cause des guerres à travers le monde. Le but de cet article est de montrer qu’il n’y a que l’avarice, l’égoïsme et l’ambition derrière les attentats, la violence et les excès dans le monde.

La technologie du 21ème siècle est entièrement capable de nourrir l’humanité et de la maintenir en vie mais les économistes du 19ème siècle avaient affirmé le contraire. Les soi-disant intellectuels de cette époque, avec Thomas Malthus au premier plan, sont venus avec d’étranges affirmations soutenant que les nutriments décroissent arithmétiquement pendant que les humains croissent géométriquement et que suite à cela il serait donc nécessaire de contrôler le chiffre de la population humaine pour que cette dernière ne soit pas affamée. Malthus a même poussé sa théorie plus loin en disant que certaines sociétés devraient être supprimées, détruites, afin d’avoir un contrôle direct sur les populations, ce qui ne peut être possible qu’à travers la guerre, la famine et les catastrophes. Pourtant, ni l’augmentation d’une population ne pose de limite aux ressources ni les ressources ne deviennent plus rare.

Alors qu’elle n’avait pas de fondation scientifique, la théorie des ressources limitées a été considérée comme l’idéologie de base du colonialisme. Ceux qui suivaient les idées de Malthus ont souvent justifié le fait de mettre la main sur des pays par la force et le fait de les exploiter à travers la pression militaire, les condamnant ainsi à la famine. Cependant, pendant ces trente dernières années, la quantité de nourriture produite par personne a augmenté de 20% et avec la technologie du 21ème siècle, le manque de ressources n’est plus une cause de la famine.

Au 20ème siècle, les économistes tels l’Anglais John Maynard Keynes ont essayé de mettre les théories de Malthus en pratique. Cette propagande était aussi l’élément principal des guerres pétrolières de la seconde moitié de ce siècle. Dans les années 70, des centaines d’articles et d’études soi-disant scientifiques étaient rédigés, affirmant que les réserves pétrolières du monde seront épuisées dans les années 2020. Les politiciens avides et ambitieux ainsi que les soldats et les représentants gouvernementaux ont toujours justifié leurs occupations et leurs massacres sur cette assertion.

Aujourd’hui, nous savons que le monde est riche en combustible fossile d’une plus grande durée de vie, et ce, malgré l’augmentation globale de la consommation. Même s’ils sont difficiles à extraire, les progrès technologiques permettent désormais cela. Cependant, le désir de richesse qui s’est propagé à travers le colonialisme dans le 18ème et le 19ème  siècle n’a pas ralenti et a abouti à un véritable bain de sang au 20ème siècle.

Par conséquent, ce qui vient à l’esprit c’est le cas des 12% de la population du monde vivant en-dessous du seuil de pauvreté alimentaire. En effet, selon les chiffres du Programme alimentaire mondial, 850 millions de personnes sont affamées de nos jours. La cause de ce chiffre réside dans l’avidité. Aujourd’hui, la fortune de 1% des personnes les plus riches équivaut à la richesse de 50% des personnes les plus pauvres. La principale cause de la faim et de la pauvreté dans le monde réside dans l’inégalité de la distribution des richesses. Il n’y a aucun doute que le monde souffre d’injustice quand on voit que la richesse de 80 personnes vaut beaucoup plus que celle de milliard de personnes ou même de plusieurs pays.

La deuxième cause de la faim dans le monde est le gaspillage. Aujourd’hui, une petite partie du monde consomme une grande partie des ressources tout en en gaspillant beaucoup. Chaque année, un-tiers de la production totale de nourriture est jeté à la poubelle et 70% de ce gaspillage, atteignant la somme d’un trillion de dollars, est commis par les pays développés. Une estimation indique que, dans le monde occidental, chaque personne gaspille approximativement 110 kg de nourriture chaque année tandis qu’en Afrique ce chiffre n’est que de 9 kg. La nourriture dans les pays développés est gaspillée dans les maisons, dans les restaurants et les supermarchés tandis que dans les pays en voie de développement le gaspillage est dû à des problèmes de transport et de stockage. En tant qu’humain, nous gaspillons 45% de fruits et de légumes, 35% de produits de la pêche, 30% de pain et 20% de viande et de produits laitiers que nous produisons. Ceci est une véritable montagne de gaspillage s’étendant sur plus de 2.500 mètre en hauteur et sur 3 kilomètres de diamètre.

A eux seuls, les Etats-Unis gaspillent 141 trillions de calories de nourriture chaque jour. La valeur annuelle de cette quantité de nourriture vaut 155 milliards de dollars. En d’autre terme, une quantité de nourriture quatre fois plus grande que l’importation annuelle du continent africain tout entier est gaspillé par le peuple américain. En Europe, 90 millions de tonnes de nourriture, d’une valeur de 140 milliards d’euros, sont jetés chaque année à la poubelle. En Grande-Bretagne uniquement, 17 millions de tonnes de nourriture sont gaspillés annuellement.

Une autre raison importante de la faim dans le monde est la course à l’armement. Aujourd’hui, la valeur des armes se trouvant dans des dépôts de stockage militaires se compte en trillion de dollars. Les pays dans lesquels la guerre civile fait rage sont devenus un marché d’armes. Les armes avec des capacités de plus en plus mortelles sont simplement laissées dans un entrepôt en train de se dégrader pendant des années. Des millions de dollars sont consacrés à tuer des gens mais presque aucun effort n’est fourni pour garder les gens en vie.

Aujourd’hui, l’infrastructure qui aurait pu nourrir des millions de gens en Syrie, en Irak, en Afghanistan, en Libye et au Yémen, a été détruite par des bombardements effectués par ceux qui voulaient utiliser les armes prenant la poussière dans les entrepôts. En d’autre terme, à travers la guerre, l’humanité épuise ses moyens au lieu de produire, détruit au lieu de construire.

Aujourd’hui, les gens sensibles de par le monde essayent de trouver des solutions aux problèmes cités ci-dessus. Mais ces efforts louables échouent souvent à donner lieu à une solution durable car il est impossible d’obtenir des améliorations durables à moins que la mentalité qui traîne l’humanité dans l’égoïsme change elle aussi. Autrement dit, il est impossible de se débarrasser des moustiques sans assécher le marais. Dans notre cas, le marais représente la mentalité matérialiste qui promeut l’égoïsme, l’avarice et la violence. Ce sont les systèmes éducatifs, les modèles économiques et les idéologies sociaux qui imposent ces caractéristiques à l’humanité. Le mal ne peut plus avoir un quelconque pouvoir dans un monde où les idéologies de destruction laissent place à la paix, où le désintéressement prévaut sur l’égoïsme et où les gens aiment partager plutôt que de tout amasser. Ceci est le plus grand héritage qu’on peut léguer aux générations futures.

American Herald Tribune & Riyadh Vision :

http://ahtribune.com/economy/1840-world-resources.html

http://www.riyadhvision.com.sa/2017/08/17/is-the-worlds-resources-not-enough-for-everyone/

2017-10-11 05:08:43

Nouvelles | Présentations| A propos de c e site | Faites votre page d'accueil | Ajouter aux favoris | RSS Feed
Tous les matériaux publiés sur ce site internet peuvent être copiés, imprimés et distribués en donnant le site comme référence.
(c) All publication rights of the personal photos of Mr. Adnan Oktar that are present in our website and in all other Harun Yahya works belong to Global Publication Ltd. Co. They cannot be used or published without prior consent even if used partially.
www.harunyahya.fr Harun Yahya International © 1994 . Tous droits réservés. Nos matériaux peuvent être copiés, imprimés et distribués en donnant le site comme référence
page_top