Un mauvais héritage du passé: l’antisémitisme

L'antisémitisme est une maladie ancienne. Certes, elle est erronée et toxique mais elle est aussi étrange au sens où elle ne disparaît pas et se poursuit à travers les âges indépendamment de l'évolution des circonstances.

Sans surprise, comme d'autres points de vue haineux similaires, elle est irrationnelle et dissociée des faits. Elle encourage une haine omniprésente, inconditionnelle envers les Juifs, prétendant que tous les Juifs dans le monde, y compris les enfants et les personnes âgées, sont intrinsèquement mauvais. Elle diabolise les Juifs parce qu’ils sont pauvres, riches, communistes, capitalistes, retirés, s’infiltrent partout et ainsi de suite. En d’autres termes, les soi-disant raisons sont contradictoires, sans fondement mais ne finissent pas.

Cette haine inhumaine et ce préjudice aveugle sont très anciens et remontent aux Pharaons qui ont réduit les Hébreux en esclavage. Craignant qu'ils puissent devenir très puissants, Pharaon a fameusement commandé que chaque nouveau-né mâle hébreu soit jeté dans le Nil et que seules les filles soient laissées en vie. Cette répression brutale a finalement conduit à l'exode massif des Israélites décrit dans la Bible hébraïque comme l'Exode.

Le motif de la peur menant à l'oppression s’est poursuivi durant toute l'antiquité aux mains des Assyriens, des Babyloniens et des Romains, qui ont massacré et exilé les Juifs et détruit leurs temples et villes.

Au Moyen-Age, les Juifs ont une fois de plus été ciblés et soumis à des persécutions et expulsions dans toute l'Europe. Tout au long de l'âge des ténèbres, ils ont été accusés d'une multitude de crimes dont de la peste noire qui a décimé la moitié de la population européenne et de la mythique « diffamation de sang ». Généralement exclus du reste de la société, ils ont été contraints de vivre dans les parties les plus misérables des villes. Par exemple, à Venise, ils ont dû vivre dans les « gettares », qui sont à l’origine du mot que nous connaissons bien aujourd'hui, les « ghettos ». Les croisades, bien qu'à l'origine elles aient commencé contre la population musulmane, ont dans leur sillage, laissé des victimes juives massives. L’Inquisition espagnole qui s’ensuivit a servi au monde de rappel brutal que le fléau ne finirait pas de sitôt.

Mais l'agression antisémite la plus célèbre et sanglante fut sans aucun doute les atrocités nazies de la Seconde Guerre mondiale durant laquelle six millions de Juifs à travers l'Europe, y compris les femmes, les enfants et les personnes âgées, ont été brutalement massacrés par les nazis.

La tendance inquiétante se poursuit aujourd'hui de l'Argentine au Moyen-Orient, des Etats-Unis à la France. Les pays européens, en apparence opposés à l'antisémitisme, regorgent de pratiques qui font dangereusement l’écho des actes de leur passé honteux. En l'an 2016, les rues de l'Europe peuvent encore retentir avec les mots effroyables « sale Juif ». Le harcèlement dans les espaces publics, les remarques offensantes et les comportements discriminatoires dans la vie sociale et plus effroyable encore, les agressions brutales, sont des choses connues dans la soi-disant Europe civilisée. Les gens entendent souvent parler des attaques meurtrières antisémites à Toulouse, à Bruxelles, à Paris et à Copenhague, mais peu savent que quand elles ne sont pas de cette violence, les attaques persistent toujours d’une façon contre les Juifs. Par exemple, en France, quatorze personnes fréquentant une synagogue ont été empoisonnées suite à l’enduisage de poison sur la serrure électronique. Dans un autre incident, un rabbin et deux fidèles juifs ont été poignardés à l'extérieur d'une synagogue par un attaquant qui a crié des insultes antisémites. Ou peu de non-Juifs savent que le président argentin a conseillé à ses citoyens de lire Le Marchand de Venise, une œuvre de Shakespeare notoirement antisémite. Ou qu'un groupe d'environ 20 jeunes hommes et femmes en état d'ébriété ont agressé un groupe de personnes dans une synagogue de Londres... Ce ne sont que quelques exemples des incidents antisémites bien trop communs dans le monde entier. Ils ont tous eu lieu récemment et la plupart du temps, ils ne font pas les nouvelles. Le récit haineux se montre aussi sur Internet. Les rapports montrent qu'il y a plus de trois mille sites antisémites.[i]

Un tel sentiment antisémite est aussi sans aucun doute très commun dans le monde islamique. L’hostilité, la persécution et la discrimination sont une réalité palpable dans la région. Par exemple, un rabbin ne peut même pas imaginer marcher en portant sa kippa en Egypte. Même en Turquie, qui peut être considérée comme étant le pays musulman le plus accueillant pour les Juifs, l'antisémitisme montre parfois son visage hideux. Tout comme certaines personnes utilisent le christianisme comme un faux prétexte pour justifier leur antisémitisme, les grossières erreurs d'interprétation de l'Islam combinées avec l'effet venimeux des hadiths et de récits fabriqués, ont rendu la situation encore plus difficile pour le peuple juif au Moyen-Orient. Et il ne faut pas oublier, en tant qu’autre résultat de l'antisémitisme, la façon dont près de 1 million de Juifs qui vivaient dans divers pays arabes, ont été injustement persécutés et chassés de leurs maisons après la fondation de l'Etat d'Israël.

Le racisme ou l'aversion envers un certain groupe de personnes, en supposant que tous les membres de ce groupe incarnent le mal en soi est sans aucun doute, immoral et ouvertement psychotique. Tous les êtres humains sont précieux et dignes d’amour, peu importe combien ils peuvent être différents les uns des autres. Il ne peut y avoir aucune raison de ressentir de l’aversion envers une personne pour la simple raison de son appartenance à une ethnie particulière. Quant à ceux qui prétendent que leur antisémitisme provient des crimes d'Israël, je voudrais leur rappeler le concept de « responsabilité pénale individuelle ».  Inutile de dire qu’il y a des malfaiteurs dans chaque société, mais leurs actions individuelles ne peuvent pas être attribuées aux groupes auxquels ils appartiennent. Cela serait injuste et inacceptable.

Il est possible d'énumérer une multitude de raisons qui contribuent à l'antisémitisme et en effet, beaucoup ont été dites et écrites. Les fausses interprétations religieuses, la propagande, les préjugés profonds en cours, l'endoctrinement et la fausse éducation ne sont que certains de ces facteurs. Cependant, ils restent tous secondaires face au vrai problème : la perte de l'amour et de la compassion.

L'amour, la compassion, le respect sont les notions les plus profondes qui font de nous des humains et sont des composants indispensables de toute société saine. Malheureusement, la majorité des gens semble avoir oublié ce fait très important. Aujourd'hui, le fait que notre monde soit une scène de guerre et de lutte constante est contre notre nature. Comme Dieu l’explique dans le Coran, nous avons été créés en différentes nations et tribus afin que nous puissions nous rencontrer et nous connaître (Coran 13 : 49). Nous avons été créés avec nos différences pour apporter de la couleur et de la richesse à notre monde, et nous sommes censés rivaliser dans la bonté.

L'écrivain est un commentateur de télévision musulmane turque qui a écrit plus de 300 livres en 73 langues sur des sujets liés à la foi, à la science et à la politique.


[i] Manfred Gerstenfeld, interview with Rabbi Abraham Cooper, "Anti-Semitism and Terrorism on the Internet: New Threats," Post-Holocaust and Anti-Semitism, No. 9, 1 June 2003.

The Jakarta Post & News Rescue :

http://www.thejakartapost.com/news/2016/12/23/evil-legacy-past-anti-semitism.html

http://newsrescue.com/evil-legacy-past-anti-semitism/

2017-01-09 21:17:00

Nouvelles | Présentations| A propos de c e site | Faites votre page d'accueil | Ajouter aux favoris | RSS Feed
Tous les matériaux publiés sur ce site internet peuvent être copiés, imprimés et distribués en donnant le site comme référence.
(c) All publication rights of the personal photos of Mr. Adnan Oktar that are present in our website and in all other Harun Yahya works belong to Global Publication Ltd. Co. They cannot be used or published without prior consent even if used partially.
www.harunyahya.fr Harun Yahya International © 1994 . Tous droits réservés. Nos matériaux peuvent être copiés, imprimés et distribués en donnant le site comme référence
page_top