Le mythe de « l’arbre Gharqad » continue d’inciter l’inimitié des musulmans envers les Juifs

Etant donné que la majorité des Musulmans du monde continuent de suivre les traditions et superstitions présentées comme « Islam », au lieu de suivre l’Islam authentique décrit dans le Coran, le sentiment anti-juif dénué de fondement, croît et complique davantage le paysage déjà instable du Moyen-Orient.

Non seulement cette culture de l’hostilité manufacturée rend difficile la conclusion de la paix mais elle a aussi un impact psychologique lourd sur la population musulmane. Celle-ci rend la population musulmane, prédisposée à haïr un certain groupe de personnes uniquement selon leur appartenance ethnique ou leurs croyances.

Le problème sous-jacent, ce sont encore une fois les narrations fabriquées qui ont été intégrées dans les enseignements islamiques et qui ont empoisonné les sociétés musulmanes avec la haine des Juifs. En adoptant ces fausses énonciations, certains Musulmans ont vécu en contradiction avec le Coran. Certains dignitaires religieux et hommes politiques au Moyen-Orient ont fait mauvais usage de ces concepts fabriqués pour manipuler les masses.

Le fameux hadith sur « l’arbre Gharqad » est un exemple de la façon dont un hadith fabriqué est utilisé comme incitation à une hostilité sans fondement. Comme étant l’un des archétypes de récit anti-juif, ce hadith particulier est étrangement populaire parmi les Musulmans orthodoxes, traditionnels. Aussi présent dans le 7e article de la Charte du Hamas, ce hadith – prétendu être une parole de notre Prophète Mohammad (pbsl) – est devenu l’une des références de la rhétorique anti-Israël dans la région :

« … les Juifs se cacheront derrière un rocher ou un arbre et un rocher ou un arbre dira : ‘O Musulman, ou le serviteur de Dieu, il y a un Juif derrière moi, vient le tuer’ mais l’arbre Gharqad ne le dira pas car c’est l’arbre des Juifs. »[i]

Si quelqu’un devait tuer la personne juive la plus proche – Dieu en garde – parce qu’elle prétend avoir entendu des voix d’un arbre ou d’un rocher lui disant de le faire, nous le verrons comme souffrant de troubles mentaux : Cependant, cette mentalité perturbée – bien que contraire au Coran – est largement répandue dans toute la géographie arabo-musulmane et est utilisée pour alimenter la haine des Juifs comme signe de « piété ».

Tout d’abord, pour un Musulman se conformant au Coran, ce hadith n’a aucune valeur probante puisqu’une telle action ne serait pas seulement totalement contraire au Coran mais elle serait aussi un acte schizoïde criminel. Le Coran est la référence et le guide ultime et incontestable pour les Musulmans et Dieu explique que les Musulmans seront interrogés seulement du Coran. Par conséquent, si les hadiths, qui prétendent refléter les mots et la vie du Prophète Mohammad, sont en contradiction avec les enseignements du Coran, cela voudrait dire qu’ils ne sont pas exacts et ne doivent pas être pris en compte par les Musulmans (Coran, 69 : 44-47).

Dans ce cas, il est clair que le hadith en question contredit clairement le Coran. Selon le Coran, tuer une personne innocente équivaut à tuer toute l’humanité (Coran, 05 : 32). Mais ce hadith n’appelle pas seulement à tuer une personne innocente, elle appelle aussi à tuer un peuple dans son ensemble dont les femmes, les enfants et les personnes âgées. Ceci est une telle pensée dangereuse et déviée qu’un ignorant pourrait penser qu’il a maintenant une permission d’aller commettre une série de meurtres en toute impunité.

Le Coran condamne clairement ces pensées et ces actions sournoises (Coran, 37 : 154-157). Selon le Coran, si un Musulman prend effectivement ce hadith dans son sens littéral et tue un Juif innocent, ce Juif peut aller au Paradis tandis que le tueur sera puni de l’enfer éternel à moins qu’il ne se repente et soit pardonné par Dieu.

Il est évident que chaque communauté peut présenter des criminels ou des personnes ayant des actions inacceptables, y compris la communauté juive. Cependant, cela ne peut jamais justifier l’exécution de personnes innocentes. Le devoir de maintenir la justice dans une société revient aux tribunaux. Même si une personne qui a commis un crime est juive, le Musulman n’a pas le droit d’agir distinctement. En outre, il n’a très certainement pas le droit de tuer, et encore moins d’agir comme un procureur, un tribunal et un bourreau. Ce qu’il convient de faire est d’amener le délinquant en justice et de laisser les tribunaux se charger de la situation.

La présomption de la mort pour les Juifs est une folie, elle est illicite et injuste dans tous les sens. Dans le Coran, il est commandé aux Musulmans d’être justes et de respecter les limites fixées par Dieu en permanence (Coran, 2 : 190). Les Musulmans doivent toujours être justes et modérés même envers ceux qui ont pu leur faire du tort dans le passé (Coran, 5 : 2).

Dieu ordonne aussi aux gens d’agir avec justice même quand ils sont sous l’influence de la rancune :

O les croyants! Soyez stricts (dans vos devoirs) envers Allah et (soyez) des témoins équitables. Et que la haine pour un peuple ne vous incite pas à être injuste. Pratiquez l’équité… (Coran, 5 : 8)

Comment le meurtre de Juifs indistinctement peut-il être considéré comme juste ou conforme au Coran ? Comment peut-on prétendre que le Prophète Mohammad a ordonné une telle action qui est en violation manifeste du Coran ? Dieu informe dans le Coran que si le Prophète Mohammed avait dit quoi que ce soit de contraire à ce qui lui a été révélé, il aurait été sévèrement puni.[ii]

Un autre point qui doit être pris en compte en ce qui concerne ce hadith est le fait que dans le Coran, Dieu ordonne l’amour, le respect et la compassion envers les Juifs et les Chrétiens. L’hostilité perçue chez certains Musulmans envers les gens du Livre, en d’autres termes, envers les Chrétiens et les Juifs, provient principalement d’un large éventail de sources qui ont été produites longtemps après la révélation du Coran. La plupart de ces sources contredisent manifestement le Coran et nourrissent la rhétorique anti-juive, et souvent, mal orientent les Musulmans qui vont ensuite interpréter le Coran d’une manière irraisonnable et dépourvue d’amour.

La vérité est que Dieu encourage les Musulmans à avoir des relations étroites avec les Juifs, même par le mariage, qui est certainement la forme d’amitié la plus intime (Coran, 5 : 5). Les Musulmans peuvent dîner ensemble avec les Juifs, être les invités les uns des autres, raison pour laquelle la nourriture cachère est halal (licite) pour les Musulmans : Ceci est une description claire de l’amitié.

Il s’agit de l’un des nombreux versets qui sont souvent négligés ou rejetés sur la base des enseignements de hadiths fabriqués et de fausses explications. Dans tout le Coran, Dieu loue les gens du Livre pour leurs bonnes actions :

Ceux qui ont cru, ceux qui se sont judaïsés, les Sabéens, et les Chrétiens, ceux parmi eux qui croient en Allah, au Jour dernier et qui accomplissent les bonnes œuvres, pas de crainte sur eux, et ils ne seront point affligés. (Coran, 5 : 69).[iii]

Il est grand temps que les Musulmans abandonnent les sources non-Coraniques et reviennent à la source réelle de l’Islam, qui vise à apporter l’amour, la paix et la fraternité pour tout le monde.

[i] Sahih Muslim, Livre 41, Hadith 6985
[ii] Coran, 69:44, 45, 46, 47
[iii] Coran, 5:5, 7:159, 3:113-115, 3:199, 28: 52-53, 4:162, 2:62, 5:69, 5:82-85, 5:12, 29:46, 3:64

http://www.europe-israel.org/2016/04/le-mythe-de-larbre-gharqad-continue-dinciter-linimitie-des-musulmans-envers-les-juifs-par-adnan-oktar/

http://frblogs.timesofisrael.com/le-mythe-de-larbre-gharqad-continue-dinciter-linimitie-envers-les-juifs/

2016-04-09 01:22:35

Nouvelles | Présentations| A propos de c e site | Faites votre page d'accueil | Ajouter aux favoris | RSS Feed
Tous les matériaux publiés sur ce site internet peuvent être copiés, imprimés et distribués en donnant le site comme référence.
(c) All publication rights of the personal photos of Mr. Adnan Oktar that are present in our website and in all other Harun Yahya works belong to Global Publication Ltd. Co. They cannot be used or published without prior consent even if used partially.
www.harunyahya.fr Harun Yahya International © 1994 . Tous droits réservés. Nos matériaux peuvent être copiés, imprimés et distribués en donnant le site comme référence
page_top