L'histoire juive inoubliable de la Turquie

 

Quand ils sont partis cette nuit-là, on ne savait pas que leur voyage allait être marqué dans l’histoire. La seule chose qu’ils voulaient était de pouvoir pratiquer librement leur religion, de nommer leurs enfants comme ils le voulaient et de leur transmettre leurs traditions. Mais on ne les voulait pas sur ces territoires sur lesquels ils avaient vécu et travaillé pendant des décennies.

Avec ce voyage, ils se sont dispersés dans le monde entier. Parmi les 200.000 personnes, certains sont allés en Afrique du Nord, d’autres au Portugal, aux Pays-Bas, en Grande-Bretagne et même en Scandinavie. Cependant, cette fuite n’a pas apporté la tranquillité souhaitée. Ceux qui ont choisi le Portugal ont dû faire face à des problèmes encore plus graves 5 ans après leur voyage tandis que parmi ceux qui sont allés en Afrique du Nord, beaucoup ont perdu la vie en raison des animaux sauvages et de la rudesse du climat.

Quand ils ont entendu les nouvelles qu’il y avait un pays prêt à les accueillir sans interférer dans leur identité ou croyances, ils ont pour la première fois senti que des jours meilleurs étaient devant eux. Mais ce pays était trop loin: s’ils partaient, ils pouvaient rencontrer la même fin que ceux qui ont choisi l'Afrique du Nord. Cependant, ils n’ont jamais eu à faire ce choix parce qu’il y avait déjà des navires en attente dans le port pour les embarquer. Les navires appartenant à la flotte ottomane ont entrepris leur voyage vers le sol ottoman sous la direction de Kemal Reis, éloignant les passagers loin de la tyrannie et de l’oppression.

Il y avait donc le roi d'Aragon, Ferdinand II, qui voulait les expulser de son pays sans même les autoriser à prendre leurs possessions ou leur or avec eux. Et puis il y avait Bayazid II, qui les a accepté à bras ouverts. Le sultan ottoman a publié une ordonnance (Ferman) pour assurer que les Juifs soient bien protégés sur le sol ottoman.

Les immigrés juifs ont été réinstallés dans divers endroits du territoire ottoman, notamment à Istanbul, Edirne, Thessalonique, Izmir, Manisa, Bursa, Gallipoli, Amasya, Patros, Corfou, Larissa et Manastır. Depuis ce jour, les Juifs ont joué un rôle important dans l’histoire turque.

L'Empire ottoman a embrassé ces personnes sincères et habiles avec tolérance et leur a donné des postes importants en particulier dans les postes clés de différentes administrations. Les sultans avaient beaucoup confiance aux Juifs, dans la plupart des cas, ils leur faisaient confiance jusqu’à même leur confier leur propre vie. Par exemple, Moïse Hamon était le médecin personnel de Bayezid II et de Selim Ier. Moïse Hamon Junior (petit-fils de Moïse Hamon) était le médecin personnel de Soliman le Magnifique.

Dans de nombreux événements, les Juifs ont montré leur loyauté envers les sultans ottomans qui les aimaient et avaient beaucoup confiance en eux et ont toujours priorisé les intérêts ottomans dans les relations extérieures.

Don Joseph Nasi, Solomon Ben Natan Eskenazi, Salomon Aben Yaeche, Ester Kira, David Passi, Shlomo Alkabes, Joseph Karo et Jacob Berav ne sont que quelques-uns de ces Juifs renommés qui ont eu une place importante dans l'histoire ottomane. Le fait que les Juifs fondèrent la première imprimerie dans l'Empire ottoman prouve que les Juifs ont joué un rôle inoubliable dans l'histoire ottomane.

Les Juifs de l'Empire ottoman musulman ont vécu paisiblement durant toute la période ottomane en particulier si l’on compare à l’épreuve des Juifs qui ont vécu sous la domination de l’Europe chrétienne. En retour, les Juifs n’ont jamais hésité à protéger les territoires turcs comme leur propre territoire.

L’effondrement de l'Empire ottoman et l’établissement subséquent de la République turque n’ont rien changé à l’amour et à la confiance qu’ont eu les Turcs envers les Juifs. Mustafa Kemal Atatürk, le fondateur de la Turquie moderne, a assuré que les célèbres savants juifs fuyant l’Allemagne nazie viennent en Turquie et poursuivent leur carrière dans les universités turques.

De nombreux diplomates turcs, tels que Behiç Erkin, ambassadeur à Paris pendant la Seconde Guerre mondiale, Cevdet Dülger, le Consul général à Paris, Namik Kemal Yolga le vice-consul à Paris, Necdet Kent, le consul à Marseille, ont tous une place particulière dans l’histoire de la communauté juive; ces diplomates ont réussi à sauver des Juifs turcs de l'oppression nazie. Et ils n’ont pas seulement sauvé les Juifs turcs, ils ont aussi sauvé d’autres Juifs en outrepassant les limites des règlements qui s’opéraient. En effet, l’Institut et le Musée de l'Holocauste à Jérusalem, en l’honneur de ces efforts, ont donné à l’un de ces diplomates, Selahattin Ülkümen, le titre de Juste avec une magnifique cérémonie tenue le 26 Juin 1990.

Aujourd’hui, le nombre de Juifs vivant en Turquie est moindre par rapport au passé. Cependant, il n’y a pas eu de changement dans l’amour et l’amitié que le peuple turc ressent envers ces personnes de valeur. Aujourd’hui, les relations entre la Turquie et Israël sont de mieux en mieux chaque jour et les deux parties font des efforts pour éliminer tous les problèmes restants. Il est important de savoir que l’histoire de ces deux pays est pleine d’exemples d’amour mutuel et de coopération à un niveau sans précédent. En plus de cela, la Turquie et Israël sont les deux pays les plus forts de la région et sont des alliés naturels. Le gouvernement turc ne peut jamais héberger une hostilité envers le peuple israélien et les Juifs. L’amitié des deux peuples est une amitié désintéressée et fraternelle tout comme elle l’était en 1492 et les désaccords sur certaines questions ne peuvent jamais nuire à ce genre d’amour. 
 
The Times of Israel & YNet News:
2016-03-17 16:05:05

Nouvelles | Présentations| A propos de c e site | Faites votre page d'accueil | Ajouter aux favoris | RSS Feed
Tous les matériaux publiés sur ce site internet peuvent être copiés, imprimés et distribués en donnant le site comme référence.
(c) All publication rights of the personal photos of Mr. Adnan Oktar that are present in our website and in all other Harun Yahya works belong to Global Publication Ltd. Co. They cannot be used or published without prior consent even if used partially.
www.harunyahya.fr Harun Yahya International © 1994 . Tous droits réservés. Nos matériaux peuvent être copiés, imprimés et distribués en donnant le site comme référence
page_top