La réconciliation de l’Iran et de l’Arabie saoudite est la nécessité du moment

En janvier, l'Arabie saoudite a annoncé l'exécution de 47 personnes dont le cheikh Nimr Baqr al-Nimr, un dignitaire religieux important des minorités chiites. L’Iran a longtemps tenté d’empêcher la peine de mort du Cheikh chiite al-Nimr mais sans succès. Cette exécution a suscité une grande colère dans les milieux chiites. Deux pouvoirs importants du monde musulman se trouvent maintenant dans de fortes tensions. L’Arabie saoudite, le Bahreïn et le Soudan ont fermé leurs ambassades en Iran tandis que les Emirats Arabes Unis ont réduit leurs relations à un niveau de sous-secrétariat. Dans les jours qui suivirent, l'Arabie saoudite a interrompu ses vols iraniens et a interdit à ses citoyens de se rendre en Iran. Et enfin, elle a annoncé qu’elle gelait toutes les relations commerciales avec l'Iran.

Pendant ce temps, l'Iran a pris des mesures successives pour réduire les tensions. Le Président Rouhani a déclaré qu'ils souhaitaient la convivialité, la fraternité et les bonnes relations avec tous les pays de la région. Il a appelé les tribunaux iraniens à juger les auteurs de l’attaque de l'ambassade de l’Arabie saoudite. Le Ministre des Affaires étrangères Javad Zarif a également déclaré que l'Iran ne voulait pas de nouvelles tensions dans la région et que les pays de la région devaient s'unir contre le terrorisme. L’Arabie saoudite avait mis en attente la peine de mort durant un certain temps. En fait, ce qui aurait dû être fait était de pardonner al-Nimr ou de changer la peine de mort en prison à vie.

Aujourd'hui un élan de rage réciproque s’est développé. Ce qui est certain, c’est que cet esprit fervent nuira aux deux pays dans une large mesure. Les deux parties ont sans doute été offensées. Mais ce qui est arrivé est arrivé et il n'y a pas de retour possible. L’augmentation des tensions et l’agitation de la région vers plus d’instabilité ne présentent aucun avantage pour les Musulmans.

Il est vrai que l'Iran, l'Arabie saoudite, la Turquie et la Russie sont des pays ayant un sentiment de dignité fort et des sensibilités nationales. L'état profond du monde semble utiliser cette nature fière contre ces pays eux-mêmes. Cette situation est similaire à celle qui se passe entre la Russie et la Turquie.

Maintenir le sang-froid et le bon sens sont un moyen de ne pas tomber dans cette manigance. La réponse aux crises peut certainement être attardée à un ou deux mois. Après environ 30-40 jours, les parties peuvent se réunir pour la discussion et la résolution. Bien que les événements soient toujours très houleux, les décisions qui seront prises dans le processus pourraient ne pas être raisonnables. Notre Prophète (pbsl) conseille d’aller prendre les ablutions lorsque nous nous sentons furieux. Dans le verset 134 de la sourate Al-Imran, Dieu nous dit que les croyants peuvent être éprouvés par la rage mais qu'ils doivent surmonter et pardonner à la place. Le Coran recommande ce qui suit :

“qui dépensent dans l'aisance et dans l'adversité, qui dominent leur rage et pardonnent à autrui - car Allah aime les bienfaisants” (Coran, 3:134).

Dans certains lieux de rassemblement obscurs du Moyen-Orient, il y a des groupes qui ont modifié les frontières actuelles avec de nouvelles cartes et ont divisé des pays pour en recréer de plus petits. La Libye, la Syrie, l'Irak, la Palestine, le Liban et le Yémen sont ainsi divisés en petits territoires. L’Egypte, le Maroc, la Tunisie et la Jordanie sont effectivement au bord de la guerre civile. Les mêmes nuages ​​sombres de la division et de la fracture planent sur l'Arabie saoudite. Pour cette raison, les patriotes des deux pays devraient faire de leur mieux pour déjouer ce plan qui a été mis en œuvre.

Tous les Musulmans, chiites ou sunnites, sont des frères à la fois dans ce monde et dans l'au-delà. Dieu veut que nous nous unissions et agissons en coopération. Le monde sunnite ne devrait pas exclure l'Iran, et au contraire doit les embrasser. L’Iran devrait être le protecteur de tous les Musulmans. Le nationalisme sectaire est en ce moment le plus grand obstacle devant l’unification des Musulmans. Les chiites ne sont pas les ennemis des sunnites et les sunnites ne sont pas les ennemis des chiites. Le manque d'amour de quelques radicaux ne doit pas être rejeté à tous les sunnites. La responsabilité de l'Arabie saoudite est de clarifier la notion de ce que signifie être Musulman. Elle devrait déclarer qu'elle considère tous ceux qui disent 'La ilahailla Allah "[Il n'y a pas d'autre dieu qu'Allah] comme Musulmans et frères. Tant que la crise persiste, la population chiite vivant sous la direction des sunnites et inversement, les sunnites vivant sous la direction des chiites vivront dans l’anxiété. L'Iran est le foyer de 6 millions de sunnites tandis que l'Arabie saoudite abrite 4,5 millions de chiites. Les sunnites jouissent de tous les droits en Iran et ont leurs représentants au Parlement.

L’Irak et la Russie sont volontaires pour être des intermédiaires pour mettre fin à la crise entre l'Arabie saoudite et l'Iran. La Turquie peut également être un médiateur exemplaire. Ce que ces deux pays traversent en ce moment n’est avant tout pas une crise qui leur est propre. Cette crise implique toute la région même le monde entier. En ce moment la guerre mouvementée est très répandue au Moyen-Orient. L'escalade de cette inimitié entre les deux pays fera du monde un endroit plus dangereux. 25% des réserves totales du pétrole dans le monde se trouvent dans les territoires de ces deux pays. L'impact de ce conflit aura une incidence sur la politique et l'économie du monde. Pour que la Syrie et l'Irak parviennent à la paix, la coopération des deux pays est impérative. L'escalade de la crise retardera la paix, ce qui signifierait également plus de terreur internationale, plus de réfugiés et d’effusion de sang innocent.

Il est évident que les États-Unis, l'UE et la Russie n'ont pas la capacité à eux seuls, de mettre fin à cette tension. En réalité, le soutien actif des Musulmans est essentiel. Empêcher ce conflit est une obligation pour les Musulmans. Dieu nous ordonne de supprimer les tensions entre les Musulmans. Les Musulmans ne doivent pas faire partie de ce conflit mais être seulement du côté de la réconciliation. Nous ne devons pas oublier que les deux parties sont Musulmanes. Nous ne pouvons pas deviner jusqu’où ira cette sédition à l'avenir. Les savants musulmans et les Musulmans du monde doivent donc appeler les parties à la paix.

En effet, il est inconcevable d'approuver les exécutions ou les attaques contre les ambassades. Tous les hauts responsables iraniens ont condamné l'attaque. Aussi, 40 assaillants ont été arrêtés et le Président Rouhani a demandé dans une lettre au pouvoir judiciaire de juger les coupables le plus rapidement possible. Les administrateurs, les intellectuels éminents et les chefs religieux des deux pays doivent éviter de faire des déclarations qui pourraient inciter à la guerre. La nécessité immédiate du monde islamique est la solidarité et l'unité. Les dirigeants musulmans devraient soutenir cela. Il ne faut pas oublier que les conflits entre Musulmans ne réjouissent que Satan. Les Musulmans sont obligés d’établir la paix entre leurs frères. Dieu nous dit ce qui suit dans le Coran :

« Les croyants ne sont que des frères. Etablissez la concorde entre vos frères, et craignez Allah, afin qu'on vous fasse miséricorde. » (Sourate al-Hujurat, 10)

Article d’Adnan Oktar sur Iran Daily, The Hans India et Riyadh Vision:

http://newspaper.iran-daily.com/Newspaper/Page/5262/3/49484/0

http://www.thehansindia.com/posts/index/International/2016-01-15/Iran-Saudi-reconciliation-need-of-the-day/200435

http://www.riyadhvision.com.sa/2016/01/20/iran-saudi-reconciliation-need-of-the-day/

2016-03-17 00:19:11

Nouvelles | Présentations| A propos de c e site | Faites votre page d'accueil | Ajouter aux favoris | RSS Feed
Tous les matériaux publiés sur ce site internet peuvent être copiés, imprimés et distribués en donnant le site comme référence.
(c) All publication rights of the personal photos of Mr. Adnan Oktar that are present in our website and in all other Harun Yahya works belong to Global Publication Ltd. Co. They cannot be used or published without prior consent even if used partially.
www.harunyahya.fr Harun Yahya International © 1994 . Tous droits réservés. Nos matériaux peuvent être copiés, imprimés et distribués en donnant le site comme référence
page_top