Ramadan 2014, 18 jour

www.harunyahya.fr

Des hommes que ni le négoce, ni le troc ne distraient de l'invocation d'Allah, de l'accomplissement de la salat et de l'acquittement de la zakat, et qui redoutent un jour où les cœurs seront bouleversés ainsi que les regards. (Sourate an-Nur, 37)

Sois au service d’Allah comme si tu Le voyais; et sache que si tu ne Le vois pas, Lui te voit. (Mouslim)

AL-MOUBAYYIN (Celui Qui expose clairement Ses signes)

C'est ainsi qu'Allah vous explique Ses versets, afin que vous raisonniez. (Sourate al-Baqarah, 242)

Étant donné qu'Allah a expliqué à travers Ses Messagers et Sa révélation pourquoi nous avons été créés, ce que nous avons à faire sur terre et ce qui nous attend après la mort, nous ne pouvons prétendre ignorer ces vérités. S'il n'avait pas agi ainsi, nous serions plongés dans un état de détresse, de fragilité et de crainte. Mais Allah est clément et miséricordieux envers Ses serviteurs aussi répond-Il à toutes nos questions à travers Ses révélations. II nous donne ainsi la vie car Ses appels, avertissements, recommandations et interdictions ainsi que les points sur lesquels Il attire notre attention sont la voie du salut et nous permettent de comparaître le cœur léger devant Allah le jour du jugement.

Allah le Tout-Puissant ne veut pas se montrer injuste envers Ses serviteurs et leur indique donc en détail tout ce qui peut leur éviter le châtiment éternel et tout ce qu'ils ont besoin de savoir à Son sujet. De plus, Il leur cite l'exemple des peuples du passé afin qu'ils ne répètent pas leurs erreurs et leur parle des prophètes pour qu'ils trouvent le droit chemin. En effet, les hommes ne pourraient se procurer ces informations par leurs propres moyens. Par exemple, nul n'a été témoins des entretiens du Prophète Moussa (psl) avec Allah dans la vallée de Tuwa, donc celle-ci n'a pu être consignée de main d'homme. Cependant Allah nous en livre des parcelles et nous fait connaître les paroles qu'il a adressées seul à seul au Prophète Musa (psl)il y a bien des siècles.

Tu n'étais pas sur le versant ouest (du Sinaï), quand Nous avons décrété les commandements à Moïse : tu n'était pas parmi les témoins. Mais Nous avons fait naître des générations dont l'âge s'est prolongé. Et tu n'étais pas [non plus] résident parmi les gens de Madyan leur récitant Nos versets ;  mais c'est Nous Qui envoyons les Messagers. Et tu n'étais pas au flanc du Mont Tor quand Nous avons appelé. Mais (tu es venu comme) une miséricorde de ton Seigneur, pour avertir un peuple à qui nul avertisseur avant toi n'est venu, afin qu'ils se souviennent. (Sourate al-Qasas, 111)

D'autre part, il n'est aucun autre livre qui nous informe sur l'au-delà. Le Coran, lui, nous apprend qu'il y a une vie après la mort et que la vie terrestre n'est que l'antichambre de l'au-delà. Sans ces données, les hommes se seraient contentées des connaissances relatives à ce monde et n'auraient eu aucune idée de l'au-delà. Ce n'est qu'un échantillon des questions qu'Allah a traitées pour Ses serviteurs. A travers le Coran, Allah nous enseigne tout ce dont nous avons besoin :

Dans leurs récits il y a certes une leçon pour les gens doués d'intelligence. Ce n'est point là un récit fabriqué. C'est au contraire la confirmation de ce qui existait déjà avant lui, un exposé détaillé de toute chose, un guide et une miséricorde pour des gens qui croient. (Sourate Yousouf, 111)

Nous n'avons de connaissance que celle qui nous a été révélée par notre Seigneur.

http://harunyahya.fr/fr/books/28742/Les-noms-dAllah/chapter/9239/Les-noms-dAllah--AL-MALIK---AL-MUDHILL

La communauté Islamique doit être une famille liée très fortement. A l’intérieur de l’Union Islamique, il ne pourra même pas rester une seule personne dans la gêne

http://harunyahya.fr/fr/Extraits-des-interviews/157788/La-communaute-Islamique-doit-etre-une-famille-liee-tres-fortement-A-l%E2%80%99interieur-de-l%E2%80%99Union-Islamique-il-ne-pourra-meme-pas-rester-une-seule-personne-dans-la-gene

Les Trous Noirs

Le 20ème siècle a été témoin de nombreuses nouvelles découvertes au sujet des phénomènes célestes dans l'Univers. L'une de ces entités, découverte il y a très peu de temps seulement, concerne les trous noirs. Ces derniers se forment lorsqu'une étoile, qui a consommé tout son combustible, s'effondre sur elle-même, se transformant finalement en trou noir avec une densité infinie, un volume nul et un champ magnétique extrêmement puissant. Nous ne sommes pas en mesure de voir les trous noirs, pas même à l'aide des télescopes les plus puissants, parce que la force d'attraction y est si forte que la lumière est incapable d'en échapper. Cependant, une telle étoile contractée peut être observée grâce à l'effet qu'elle produit sur son environnement immédiat. Dans la sourate al-Waqi'a, Dieu attire notre attention sur cette matière, en jurant par la position des étoiles :

Non ! Je jure par les positions des étoiles [dans le firmament]. Et c'est vraiment un serment solennel, si vous saviez. (Coran, 56 : 75-76)

Le terme "trou noir" a été employé pour la première fois en 1969 par le physicien américain John Wheeler. Auparavant, on pensait être capable d'observer toutes les étoiles. Cependant, plus tard, on comprit qu'il existait des étoiles dont on ne pouvait percevoir la lumière, car la lumière des étoiles qui s'effondrent sur elles-mêmes, disparaît. La lumière ne peut s'échapper d'un trou noir en raison de la densité extrême confinée dans un petit espace. L'énorme force gravitationnelle capture même les particules les plus rapides, c'est-à-dire les photons. Par exemple, le terme d'une étoile type, ayant trois fois la masse du Soleil, a lieu lorsqu'elle brûle et implose pour devenir un trou noir de seulement 20 km de diamètre ! Les trous noirs sont qualifiés de "noirs", car dissimulés à toute observation directe. Malgré tout, ils révèlent leur présence d'une manière indirecte, par la formidable aspiration que leur force de gravitation exerce sur d'autres corps célestes. Tout en décrivant le Jour du Jugement, le verset ci-dessous fait peut-être allusion à cette découverte scientifique sur les trous noirs.

Quand donc les étoiles seront effacées. (Coran, 77 : 8)

En outre, on peut aussi percevoir les courbures que causent des étoiles de grande masse dans l'espace. Cependant, les trous noirs ne provoquent pas seulement des courbures dans l'espace mais aussi ils y percent des trous. C'est pourquoi on appelle ces étoiles qui s'effondrent des trous noirs. Le Coran fait peut-être référence à cela dans les versets à propos des étoiles, et c'est un autre point important qui démontre encore une fois qu'il est la parole de Dieu :

Par le ciel et par Attariq ! Et qui te dira ce qu'est Attariq ? C'est l'astre qui perce (les ténèbres). (Coran, 86 : 1-3)

http://www.miraclesducoran.com/scientifique_36.html

Rechercher refuge auprès d’Allah contre satan quand le Coran est récité

Allah a éprouvé l'homme en donnant à satan la capacité de lui suggérer des pensées négatives. L'influence de ses suggestions varie selon la profondeur de la foi.  Satan a tout le pouvoir d'influencer des incroyants, alors qu'il est privé d'autorité sur les croyants craignant Allah.

Il dit : “O mon Seigneur, parce que Tu m'as induit en erreur, eh bien je leur enjoliverai la vie sur terre et les égarerai tous, à l'exception, parmi eux, de Tes serviteurs élus.”   (Sourate Al-Hijr, 40-41)

En dépit du fait que satan ne peut pas inciter les vrais croyants à s'écarter du droit chemin, il peut encore s'efforcer de leur causer du tort, de les distraire ou de les inciter à l'oubli. Sans aucun doute, ces personnes qui agissent sous l'influence de satan dérangent les croyants par leurs discours et leurs attitudes, paralysant leurs esprits et les empêchent de s'engager dans de bonnes actions.

Un des objectifs de satan est d'empêcher un musulman de lire les paroles d'Allah avec attention et compréhension ou de les mettre en pratique au quotidien. Puisque Allah guide les croyants à une bonne conduite par le Coran, l'unique but de Satan est de les en détourner. Pour cette raison, il souhaite qu'ils ne comprennent pas correctement son contenu et essaye de les éloigner du Coran. 

Quand ils sont confrontés aux stratégies de satan, Allah recommande aux croyants de chercher refuge auprès de Lui :

Lorsque tu lis le Coran, demande la protection d'Allah contre le diable banni. (Sourate an-Nahl, 98)

Ceux qui ont la foi en Allah et placent leur confiance en Lui seront à l'abri des mauvaises insinuations de satan :

Il n'a aucun pouvoir sur ceux qui croient et qui placent leur confiance en leur Seigneur. (Sourate an-Nahl, 99)

http://harunyahya.fr/fr/books/29036/LES-COMMANDEMENTS-NEGLIGES-DU-CORAN/chapter/9231/Ne-pas-d%C3%A9penser-par-ostentation

Les koalas et les feuilles d'eucalyptus

Les feuilles des arbres d’eucalyptus contiennent très peu de protéines et sont très fibreuses. Les graisses aromatiques et les composés chimiques qu’elles contiennent en grandes quantités sont toxiques pour de nombreux animaux vivants se nourrissant de végétaux. Seuls les koalas qui se nourrissent de certaines espèces d’arbres d’eucalyptus sont une exception dans ce domaine. Grâce à leurs dents spéciales, les koalas avalent les feuilles d’eucalyptus sans les mâcher. Les feuilles vont dans le cæcum des koalas qui est beaucoup plus grand que celui des autres mammifères (le cæcum étant une poche connectée au gros intestin). Ici, grâce aux bactéries qui s’y trouvent, les feuilles sont facilement digérées. Les parties non désirables des feuilles sont épurées de leurs toxicités dans le foi et sont rejetées hors du corps. Comme ce genre d’alimentation donne peu d’énergie, les koalas dorment 18 heures par jour.

Les koalas n’ont pas développé, comme le prévoyait l’évolution, un foie de manière à absorber les effets toxiques des feuilles d’eucalyptus. Ils furent créent par Allah le Tout-Puissant comme une espèce vivante, se nourrissant des feuilles d’arbres d’eucalyptus et dormant 18 heures par jour.

Tout ce qui est sur elle [la terre] doit disparaître, [Seule] subsistera La Face [Wajh] de ton Seigneur, plein de majesté et de noblesse.
Lequel donc des bienfaits de votre Seigneur nierez-vous ?
Ceux qui sont dans les cieux et la terre L'implorent. Chaque jour, Il accomplit une œuvre nouvelle. Lequel donc des bienfaits de votre Seigneur nierez-vous ?
(Sourate ar-Rahman, 26-30)

http://harunyahya.fr/fr/Articles/29801/Les-koalas-et-les-feuilles-deucalyptus

La véritable histoire du mélanisme industriel

Lorsque les sources évolutionnistes sont examinées, le cas des phalènes en Angleterre, pendant la révolution industrielle, est systématiquement cité comme l'exemple de l'évolution par la sélection naturelle. Cet exemple est mis en valeur, dans les manuels scolaires, les magazines et même les sources universitaires, comme étant le cas le plus concret de l'évolution à être observé alors qu'en réalité, il n'en est rien.

Rappelons d'abord ce qui est affirmé. Selon ce récit, vers le début de la révolution industrielle en Angleterre, la couleur de l'écorce des arbres dans les environs de Manchester était pâle. En raison de cela, les phalènes aux couleurs foncées qui se posaient sur ces arbres étaient facilement remarqués par les oiseaux qui s'en nourrissaient, et elles avaient donc très peu de probabilité de survivre. 50 ans plus tard, dans les régions boisées où la pollution industrielle avait détruit les lichens, l'écorce des arbres a noirci et les phalènes les plus claires étaient devenues les plus chassées, car elles étaient les plus visibles. De ce fait, la proportion de phalènes claires avait diminué par rapport aux phalènes noires. Les évolutionnistes pensent qu'il s'agit de la preuve décisive de leur théorie. Ils se réfugient et se consolent en prétendant montrer des phalènes claires qui auraient "évolué" en phalènes sombres.

Cependant, même si nous acceptons ces faits comme étant vrais, il devrait être clair qu'ils ne peuvent en aucun cas les utiliser comme une preuve de la théorie de l'évolution, sachant qu'aucune nouvelle forme n'est apparue qui n'existait déjà. Les papillons aux couleurs sombres existaient avant la révolution industrielle. Seuls des proportions dans la population de variétés différentes de papillons existants ont changé. Les phalènes n'ont pas acquis de nouveaux caractères ou de nouveaux organes, ce qui aurait conduit à une "spéciation".1 Pour qu'une espèce de papillon se transforme en une autre espèce vivante, en un oiseau par exemple, des ajouts à ses gènes doivent se faire. Cela signifie qu'un programme génétique totalement différent devrait être rajouté pour inclure les informations concernant les caractères physiques de l'oiseau.

C'est la réponse au récit évolutionniste du mélanisme industriel. Cependant, il existe un aspect encore plus intéressant, son interprétation est non seulement fausse mais l'histoire en elle-même l'est également. Le biologiste moléculaire Jonathan Wells l'explique dans son livre Icons of Evolution (Les icônes de l'évolution), l'histoire des phalènes poivrées, que l'on retrouve dans chaque livre de biologie évolutionniste, devenue en quelque sorte une "icône", ne reflète pas la vérité. Wells discute dans son livre de l'expérience de Bernard Kettlewell, réputée pour être la "preuve expérimentale" de cette thèse alors qu'elle est en réalité un scandale scientifique. Certains des éléments essentiels de ce scandale sont :

• De nombreuses expériences ont été menées après que Kettlewell eut démontré qu'un seul type de ces phalènes se posait sur les troncs des arbres. Tous les autres préféraient se poser sous des branches horizontales. Depuis 1980, il est devenu généralement admis que les phalènes poivrées ne se posent que très rarement sur les troncs des arbres. En 25 ans de recherches sur le terrain, de nombreux scientifiques tels que Cyril Clarke, Rory Howlette, Michael Majerus, Tony Liebert et Paul Brakefield conclurent que dans l'expérience de Kettlewell, les phalènes étaient forcés d'agir de manière atypique, par conséquent, les résultats des tests ne pouvaient être scientifiques.2

• Les scientifiques qui vérifièrent les conclusions de Kettlewell aboutirent à un résultat encore plus intéressant, alors que l'on s'attendait à ce que le nombre de phalènes claires soit plus élevé dans les régions les moins polluées d'Angleterre, les phalènes sombres y étaient quatre fois plus importantes. Cela signifiait qu'il n'existait aucune corrélation entre la population des phalènes et les troncs des arbres comme le prétendait Kettlewell et le répétaient quasiment toutes les sources évolutionnistes.

• Comme les recherches s'approfondissaient, le scandale prit une autre dimension : "les phalènes photographiés par Kettlewell sur "l'écorce des arbres" étaient en réalité des phalènes morts. Kettlewell utilisa des spécimens morts collés ou cloués aux troncs d'arbres puis les photographia. En réalité, il était peu probable de pouvoir prendre de telles photos sachant que les phalènes se reposaient non pas sur les troncs mais sous les branches.3

Ces faits n'ont été découverts par la communauté scientifique que vers la fin des années 1990. L'effondrement du mythe du mélanisme industriel, qui était depuis des décennies un thème très prisé des cours "d'introduction à l'évolution" dans les universités, a énormément déçu les évolutionnistes. Parmi eux, Jerry Coyne reconnaît :

Ma propre réaction me rappelle la consternation qui accompagnait ma découverte, à l'âge de six ans, que c'était mon père, et non le Père Noël, qui apportait les cadeaux à Noël.4

Ainsi, "l'exemple le plus célèbre de la sélection naturelle" a été renvoyé aux oubliettes de l'histoire comme un scandale scientifique – ce qui était inévitable lorsque l'on sait que la sélection naturelle n'est pas un "mécanisme évolutionniste" au contraire de ce qu'affirment les évolutionnistes.

Bref, la sélection naturelle ne peut ni ajouter un nouvel organe à un organisme vivant, ni en retirer, ni transformer une espèce en une autre. La "plus grande" preuve avancée depuis Darwin n'a pas été capable d'aller au-delà du "mélanisme industriel" des phalènes en Angleterre.

1 -Pour une information détaillée sur le Mélanisme industriel, voir Phillip Johnson, Darwin On Trial, InterVarsity Press, 2ème Ed., Washington D.C., p. 26

2 - Jonathan Wells, Icons of Evolution: Science or Myth? Why Much of What We Teach About Evolution is Wrong, Regnery Publishing, Washington, 2000, pp. 149-150

3 - Jonathan Wells, Icons of Evolution: Science or Myth? Why Much of What We Teach About Evolution is Wrong, Regnery Publishing, Washington, 2000, pp. 141-151

4 - Jerry Coyne, "Not Black and White", une révision de Melanism: Evolution in Action de Michael Majerus, Nature, 396, 1988, pp. 35-36

http://harunyahya.fr/fr/Livres/4607/refutation-du-darwinisme/chapter/9680

L'islam Et Le Karma

http://harunyahya.fr/fr/Livres/4723/LISLAM-ET-LE-KARMA

Cambrien et Darwin

http://www.cambrienetdarwin.com/

2013-07-16 14:14:26

Nouvelles | Présentations| A propos de c e site | Faites votre page d'accueil | Ajouter aux favoris | RSS Feed
Tous les matériaux publiés sur ce site internet peuvent être copiés, imprimés et distribués en donnant le site comme référence.
(c) All publication rights of the personal photos of Mr. Adnan Oktar that are present in our website and in all other Harun Yahya works belong to Global Publication Ltd. Co. They cannot be used or published without prior consent even if used partially.
www.harunyahya.fr Harun Yahya International © 1994 . Tous droits réservés. Nos matériaux peuvent être copiés, imprimés et distribués en donnant le site comme référence
page_top