Ramadan 2014, 3. jour

www.harunyahya.fr

Et par l’âme et Celui qui l’a harmonieusement façonnée; et lui a alors inspiré son immoralité, de même que sa piété! A réussi, certes celui qui la purifie. Et est perdu, certes, celui qui la corrompt. (Sourate 91, ash-Shams: 7-10)

"… accomplissez de bonnes actions proprement, sincèrement et modérément, et adorez Allah dans la matinée, dans l’après-midi et durant une partie de la nuit, et adoptez toujours une marche modérée et régulière par laquelle vous atteindrez votre but (le Paradis)." (Sahih Boukhari)

AL-MUHYI (Celui Qui donne et redonne la vie )

C'est Lui Qui donne la vie et Qui donne la mort ;  et c'est vers Lui que vous serez ramenés. (Sourate Yunus, 56)

Donner la vie à tous les êtres, les créer à partir de rien et leur fournir tous éléments nécessaires à leur survie, voilà qui n'appartient qu'à Allah, le Détenteur de la puissance infinie.

Allah favorise l'union d'un spermatozoïde et d'un ovule, qui sont tous deux invisibles à l'œil nu. Aussitôt que le spermatozoïde destiné à féconder l'œuf pénétre l'ovule, une membrane recouvre l'œuf et c'est le début d'une nouvelle vie. Allah divise cette minuscule cellule en deux d'abord puis en quatre. Ce processus trés rapide aboutit à l'apparition miraculeuse d'une nouvelle vie dans l'utérus de la mére. Au bout de quelque temps, ces cellules évoluent pour constituer le cerveau, le systéme nerveux, le cartilage et les os de l'embryon. Ainsi, en l'espace de neuf mois seulement, Allah crée à partir de rien un être humain qui voit, entend, parle et pense. Il le fait ensuite venir au monde. Il est évident qu'un ovule et un spermatozoïde ne peuvent accomplir tout seul cette série de miracle, car seul Allah peut décider leur union, puis protéger l'embryon dans le ventre de la mére pendant neuf mois. C'est la premiére création et le premier don de la vie.

Allah accorde la vie à chaque homme et le destine à mourir au jour fixé au préalable. Avant que celui-ci n'arrive, Il le met à l'épreuve durant son existence terrestre. A l'heure décrétée pour sa mort, Il reprend son âme et ne le ressuscitera qu’au jour du jugement, de la même façon qu'Il l'a créé la premiére fois à partir de rien pour le rétribuer en fonction de ses actes. C'est chose facile pour le Trés-Puissant. Mais ceux qui ignorent la réalité de la résurrection disent:

Il cite pour Nous un exemple, tandis qu'il oublie sa propre création ;  il dit : “Qui va redonner la vie à des ossements une fois réduits en poussiére ? " (Sourate Ya-Sin, 78)

Allah a promis que la résurrection aura bel et bien lieu :

Dis : “Celui Qui les a créés une premiére fois, leur redonnera la vie. Il Se connaît parfaitement à toute création." (Sourate Ya-Sin, 79)

Et c'est Lui qui donne la vie et qui donne la mort; et l'alternance de la nuit et du jour dépend de Lui. Ne raisonnerez-vous donc pas?(Sourate Al-Muminune, 80)

Regarde donc les effets de la miséricorde d'Allah, comment Il redonne la vie à la terre aprés sa mort. C'est Lui Qui fait revivre les morts et Il est omnipotent.(Sourate ar-Rum, 50)

Et parmi Ses merveilles est que tu vois la terre humiliée (toute nue). Puis aussitôt que Nous faisons descendre l'eau sur elle, elle se souléve et augmente [de volume].  Celui Qui lui redonne la vie est certes  Celui Qui fera revivre les morts, car Il est Omnipotent. (Sourate Fussilat, 39)

Du mort, Il fait sortir le vivant, et du vivant, Il fait sortir le mort. Et Il redonne la vie à la terre après sa mort. Et c'est ainsi que l'on vous fera sortir (à la résurrection). Parmi Ses signes : Il vous a créés de terre, - puis, vous voilà des hommes qui se dispersent [dans le monde]-.(Sourate ar-Rum, 19-20)

La Sagesse Dans La Prohibition Du Sang

Certes, il vous est interdit la chair d'une bête morte, le sang, la viande de porc et ce sur quoi on a invoqué un autre qu’Allah. Il n'y a pas de péché sur celui qui est contraint sans toutefois abuser ni transgresser, car Allah est Pardonneur et Miséricordieux. (Sourate al-Baqara, 173)

La raison pour laquelle Allah nous interdit la consommation du sang fut découverte au cours du 20ème siècle. En transportant les vitamines, les hormones, l’oxygène et les substances absorbées au cours de la digestion telles que les protéines, le sucre et la graisse vers les cellules, le sang rend la vie possible. Par lui aussi transitent les diverses toxines et déchets à éliminer du corps, comme par exemple l’urée, l’acide urique, la kératine et le dioxyde de carbone.

Donc dans le cas de figure où des quantités importantes de sang seraient consommées, la quantité des déchets à éliminer dans le corps augmenterait considérablement. Les reins devraient traiter des quantités accrues d’urée et d’autres substances nocives. Cela peut nuire au fonctionnement du cerveau et se solder par un coma. De par sa nature, le sang contient toujours des éléments nocifs, même s’il provient d’un animal sain. S’il provient d’un animal malade, des parasites et des germes y transiteront. Les germes peuvent alors se multiplier et se propager dans le corps entier. Ce qui représente un réel danger. Si du sang est consommé, tous les germes et les déchets peuvent se propager dans le reste du corps et causer une insuffisance rénale ou un coma hépatique. La plupart des microbes transportés dans le sang peuvent provoquer des maladies en endommageant la paroi de l’estomac et des intestins.

Le sang n’est pas un environnement stérile, dans la mesure où les germes s’y développent dans des conditions idéales.1 Les microbes y trouvent en effet de quoi se nourrir. En situation d’équilibre avec les fonctions des autres fluides dans le corps et le système immunitaire, le sang ne contribue pas aux micro-organismes et aux maladies. Chez un individu sain, ces micro-organismes vivent en se servant les uns des autres au sein du corps. Mais quand l’environnement est sérieusement défectueux, quand l’équilibre interne est rompu, ces micro-organismes peuvent donner lieu à des maladies s’ils trouvent le support approprié.

Quand le pH du sang (l’équilibre acide alcalin) est déséquilibré en raison d’une nutrition pauvre ou de substances chimiques nocives, des microbes inoffensifs peuvent devenir nuisibles. Si le corps est sain, le pH du sang se situe autour de 7,3. Même une infime variation de ce taux peut ouvrir la porte à des micro-organismes nuisibles capables de s’adapter à leur environnement. Le sang stérile peut en quelques sortes être comparé à du lait qui tourne à température ambiante. Les microbes déjà présents dans le sang peuvent s’avérer nocifs en s’adaptant à leur nouveau contexte.2

Le sang n’est pas adapté pour un usage culinaire. Le niveau de protéines digérables telles que l’albumine, la globuline et le fibrinogène est faible, environ 8 grammes au 100ml. De même pour les graisses. Le sang contient une grande quantité d’hémoglobine, une protéine complexe difficile à digérer et inacceptable pour l’estomac. Quand le sang se coagule, le fibrinogène se transforme en fibrine, formant ainsi une plaque contenant des érythrocytes (des globules rouges). La fibrine (et donc le sang) est l’une des protéines les plus difficiles à digérer. En conclusion, les experts de la santé s’accordent à dire que le sang, quelle que soit sa forme, n’est pas préconisé pour la consommation humaine.

Après avoir annoncé : “Vous sont interdits la bête trouvée morte, le sang, la chair de porc, ce sur quoi on a invoqué un autre nom que celui d’Allah, la bête étouffée, la bête assommée ou morte d'une chute ou morte d'un coup de corne, et celle qu'une bête féroce a dévorée - sauf celle que vous égorgez avant qu'elle ne soit morte. (Vous sont interdits aussi la bête) qu'on a immolée sur les pierres dressées, ainsi que de procéder au partage par tirage au sort au moyen de flèches. Car cela est perversité… ”, Allah Tout Puissant poursuit ainsi : “… Si quelqu'un est contraint par la faim, sans inclination vers le péché... alors, Allah est Pardonneur et Miséricordieux.” (Sourate al-Ma-ida, 3)

Les hommes de l’époque n’avaient pas conscience de la sagesse de ce verset. Mais ils étaient protégés par leur obéissance à la prohibition d’Allah. Ceux qui s’en remettent à Allah et se soumettent à Ses commandements vivront sous la protection d’Allah et de Sa compassion infinie, tout en ayant la promesse d’une vie agréable dans l’au-delà.

1 http://www.explorepub.com/articles/enderlein1.html; Karl Windstosser, Polymorphic Symbionts as Potential Cofactors in Cancer Processes", Explore, vol. 7, no. 6, 1997
2 http://biomedx.com/microscopes/rrintro/rr2.html

La clémence des croyants accomplis

... Ceux qui pardonnent à leurs semblables...  (Sourate Al Imran, 134)

L’homme est enclin à commettre des erreurs. Il est sur terre pour être mis à l’épreuve. Il ne peut que mûrir lorsqu’il assimile les valeurs du Coran et se purifie de ses péchés. C’est ainsi qu’il atteint la perfection morale. En effet, les versets qui traitent du repentir dans le Coran indiquent la faiblesse de l’homme. Allah, le Créateur de l’homme, connaît mieux ces faiblesses et déclare qu’Il pardonnera à ceux qui commettent des fautes par ignorance mais se repentent immédiatement et réparent leurs fautes:

Allah accueille seulement le repentir de ceux qui font le mal par ignorance et qui aussitôt se repentent. Voilà ceux de qui Allah accueille le repentir. Et Allah est Omniscient et Sage.  (Sourate an-Nisa, 17)

Si un individu est sincèrement guidé par sa propre sagesse et conscience mais ne peut toujours pas s’empêcher de commettre une faute, il peut alors espérer le pardon d’Allah. Dans de nombreux versets, Allah nous dit qu’Il est clément et enclin au pardon. En voici un exemple:

Informe Mes serviteurs que c'est Moi le Pardonneur, le Très Miséricordieux. (Sourate al-Hijr, 49)

Comme l’indique le verset, Allah pardonne les erreurs humaines. Dans ce cas, il ne serait pas convenable que l’homme ne pardonne pas lui aussi les erreurs. D’ailleurs, Allah recommande aux croyants la clémence:

Accepte ce qu'on t'offre de raisonnable, commande ce qui est convenable et éloigne-toi des ignorants. (Sourate al-Araf, 199)

Conformément aux commandements d’Allah les croyants accomplis se montrent cléments envers les autres croyants. C’est sans aucun doute le signe d’une conscience supérieure. C’est qu’en effet, la plupart du temps les gens ont du mal à pardonner les fautes car une faute entraîne souvent un préjudice moral ou matériel. Ils ne peuvent même pas contrôler leur colère et n’hésitent pas à l’exprimer. Mais comme le dit le verset, les croyants sont ceux:

… ceux qui dominent leur rage et pardonnent à autrui… (Sourate Al Imran, 199)

Fidèles aux ordres d’Allah, les croyants ne suivent pas leur ego, mais préfèrent pardonner. La plus grande faveur qu’ils puissent faire à celui qui commet une erreur et de le presser de s’amender. Dans un verset Allah dit:

Et rappelle ; car le rappel profite aux croyants. (Sourate ad-Dhariyat, 55)

Dans un autre verset Allah dit, "…Qu'ils pardonnent et absolvent. N'aimez-vous pas qu'Allah vous pardonne ? Et Allah est pardonneur et miséricordieux". (Sourate an-Nur, 22)

Quand un croyant commet une faute et la regrette sincèrement, il veut qu’Allah et les autres croyants lui pardonnent et il veut gagner leur confiance. Quand il a droit à une attitude clémente, cela lui fait comprendre à quel point la clémence d’Allah est un grand bienfait et un grand réconfort. C’est pourquoi les croyants accomplis pardonnent les autres et souhaitent en être pardonnés. Il est certain que c’est cette attitude qui mérite l’agrément d’Allah:

... Mais si vous (les) excusez, passez sur (leurs) fautes et (leur) pardonnez, sachez qu'Allah est Pardonneur, très Miséricordieux.  (Sourate at-Taghabun, 14)

http://harunyahya.fr/fr/Livres/39590/une-foi-accomplie/chapter/9146

Le système de communications de la cellule

Les systèmes de télécommunications modernes ont été mise en œuvre à l'aide d'équipements électroniques et mécaniques et de la technologie la plus avancée. Pourtant, les systèmes de communication au sein de la cellule, dont les secrets n'ont pas encore été élucidés, utilisent des composés entièrement constitués de protéines. Alors que nos appareils mécaniques se composent de circuits électroniques ou de semi-conducteurs, les protéines organiques sont constituées d’atomes de carbone, d'hydrogène, d'oxygène et d'azote.  

Et pourtant, le système de communication établi entre les cellules ressemble à bien des égards à ceux utilisés par les êtres humains. Par exemple, il y a des capteurs analogues à des antennes sur la membrane cellulaire qui leur permettent de comprendre les messages qui leur parviennent. Juste au-dessous de ces antennes, il y a des structures analogues à celles standards qui décodent les messages parvenant aux cellules (Figure 77).

Les "antennes" en question sont situées sur la membrane cellulaire formant 1/100.000 de millimètres d'épaisseur, qui entoure la cellule. Chaque récepteur, appelé tyrosine kinase, se compose de trois sections de base, à savoir la tête, le corps et la queue.

Cette partie de l'antenne qui s’étend en dehors de la membrane cellulaire a une forme légèrement semblable à une antenne parabolique utilisée pour recevoir des émissions par satellite. De même que chaque parabole est destinée à recevoir les émissions d'un satellite particulier donné, chacune des différentes antennes comprend les langues des messages portés par différentes hormones messagères.

Les messages émis par d'autres cellules – sous forme d'hormones – entrent en contact avec les antennes le long de la membrane cellulaire. Cependant, chaque antenne a été conçue de telle manière à ne percevoir qu'un seul message chimique. C'est le produit d'une création très spéciale. De cette façon, un message envoyé ne peut activer par erreur une autre cellule (Figure 78).

Les hormones ainsi que leurs antennes correspondantes ont été créées d’une façon si harmonieuse entre elles que presque tous les manuels de biologie décrivent cette relation comme ressemblant à celle entre une serrure et une clé. Seule la bonne clé peut ouvrir la serrure ; en d'autres termes, seule la bonne antenne peut décrypter le message envoyé, ce qui veut dire qu’un tel message n’a aucune signification pour toute autre antenne (Figure 79).

Au moment où l'hormone atteint la cellule, un système extraordinaire au sein de la cellule entre en fonction. Le signal hormonal parvenant à la cellule est transféré à son ADN par un système de communication très spécial, et à la lumière de ce message, la cellule est mise en mouvement (Figure 80).

Le message atteignant les antennes de la cellule est transmis au noyau de la cellule à grande vitesse, et au cours de ce transfert de communication, une technologie des plus supérieures est employée. Ces deux faits sont de grands miracles, parce que la cellule est une entité inanimée constituée de molécules inconscientes – et le corps humain, à son tour, se compose d’un agencement de ces cellules. Dans le corps humain, il y a quelques 100 trillions de cellules, chacune ayant son propre système de communication de haut niveau. Et même cette information en elle-même, qui n’est qu’un des innombrables exemples miraculeux du corps humain, constitue une preuve de la connaissance infinie d'Allah Tout-Puissant, le Créateur de l'humanité et de l'Univers tout entier.

http://harunyahya.fr/fr/Articles/161579/Le-systeme-de-communications-de-la-cellule-

L’origine de la vie

Les évolutionnistes soutiennent que les créatures vivantes se sont formées spontanément à partir de matière inanimée. Cependant, c’est une superstition médiévale contredisant les principales lois de la biologie.

Pour beaucoup de gens, la question de savoir " si l’homme descend du singe ou non " vient à l’esprit lorsque la théorie de Darwin est citée. Mais avant d’arriver à cela, il y a de nombreuses questions auxquelles la théorie évolutive a besoin de répondre. La première question est la suivante : comment le premier organisme vivant est-il apparu sur terre ?

Les évolutionnistes répondent à cette question en disant que le premier organisme fut une cellule qui émergea par hasard d’une matière inanimée. Selon la théorie, à une période où la Terre consistait en roches inanimées, terre, gaz, etc., un organisme vivant se forma par hasard sous les effets conjugués du vent, de la pluie et de la lumière. Cette affirmation évolutive, toutefois, est contraire à l’un des postulats fondamentaux de la biologie : la vie ne vient que de la vie, ce qui signifie que les matières inanimées ne peuvent générer de la vie.

Croire que les matières inanimées peuvent produire la vie est vraiment une superstition médiévale. D’après cette théorie, appelée " génération spontanée ", on croyait que les souris provinrent naturellement du blé, ou bien que les asticots survinrent " spontanément " de la viande. Au moment où Darwin mettait en avant sa théorie, la croyance que des microbes, de leur propre accord, se formaient de matières inanimées, était aussi très courante.

Les résultats du biologiste français Louis Pasteur mirent fin à cette croyance. Comme il le souligna de manière lapidaire : " L’affirmation qu’une matière inanimée puisse générer de la vie est enterrée dans l’histoire pour de bon. " 2

Après Pasteur, les évolutionnistes continuèrent à affirmer que la première cellule vivante se forma par hasard. Cependant, toutes les expériences et recherches effectuées dans ce sens durant le 20ème siècle finirent par échouer. La formation " par hasard " d’une cellule vivante à part, est inconcevable ; il n’a même pas été possible de produire une cellule vivante par un processus conscient dans les laboratoires les plus avancés au monde.

Pour cela, la question de savoir comment le premier organisme vivant a émergé met l’affirmation évolutive dans une situation embarrassante en premier lieu. Un des principaux défenseurs de la théorie de l’évolution au niveau moléculaire, le Professeur Jeffrey Bada avoue ceci :

Aujourd’hui, en quittant le 20ème siècle, nous faisons encore face au plus grand problème non résolu que nous avions lorsque nous entrions dans le 20ème siècle : quelle est l’origine de la vie sur la terre ? 3

En infirmant la théorie de l’évolution, la règle " la vie vient de la vie " montre aussi que la première vie sur terre est également arrivée de la vie, ce qui veut dire qu’un être supérieur l’a créée. Il est le Seul qui puisse donner la vie aux matières inanimées. D’après le Saint Coran :

Du mort Il fait sortir le vivant et du vivant Il fait sortir le mort… (Sourate Ar-Roum : 19)

http://harunyahya.fr/fr/books/3055/PARLEZ-MOI-DE-LA-CREATION/chapter/9899/Lorigine-de-la-vie

Graines de micocoulier

Age : 54 à 37 millions d’années

Période : Eocène

Localisation : Montagnes Hart, Wyoming Centre Nord, Etats-Unis

Cet arbre du genre Celtus pousse sous des climats tempérés.

Les graines de micocoulier ici en photo datent d’environ 50 millions d’années. Elles incarnent la preuve que l’évolution n’a jamais eu lieu. Cet arbre a toujours existé en tant que micocoulier et comme toutes les autres espèces végétales, il n’a pas connu d’étapes intermédiaires de développement. Il ne descend d’aucune autre espèce et ne s’est pas non plus transformé en une autre espèce.

Les évolutionnistes sont, en réalité, bien conscients de l’absence de fossiles de formes intermédiaires passibles de prouver l’évolution chez les végétaux. George Gaylord Simpson, l’un des fondateurs du néo-darwinisme, reconnaît cet état de fait :

“Cette absence régulière de formes transitionnelles ne se limite pas aux mammifères, mais constitue un phénomène pratiquement universel, comme l’ont remarqué depuis longtemps les paléontologues. C’est vrai pour presque toutes les classes d’animaux, qu’ils soient vertébrés ou invertébrés… C’est vrai pour les classes, et pour les phyla principaux d’animaux et c’est apparemment vrai pour les catégories analogues de plantes.” (George G. Simpson, Tempo and mode in evolution, New York: Columbia University Press, 1994, pp. 105, 107) (soulignement ajouté)

http://harunyahya.fr/fr/books/16839/LATLAS-DE-LA-CREATION---vol3/chapter/9311/Specimens-de-fossiles-de-vegetaux

La lutte intellectuelle des Messagers

http://harunyahya.fr/fr/Livres/155932/La-lutte-intellectuelle-des-Messagers

Evolution International

http://evolutioninternational.net/fr/index.php

2013-07-09 14:46:04

Nouvelles | Présentations| A propos de c e site | Faites votre page d'accueil | Ajouter aux favoris | RSS Feed
Tous les matériaux publiés sur ce site internet peuvent être copiés, imprimés et distribués en donnant le site comme référence.
(c) All publication rights of the personal photos of Mr. Adnan Oktar that are present in our website and in all other Harun Yahya works belong to Global Publication Ltd. Co. They cannot be used or published without prior consent even if used partially.
www.harunyahya.fr Harun Yahya International © 1994 . Tous droits réservés. Nos matériaux peuvent être copiés, imprimés et distribués en donnant le site comme référence
page_top